POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Stationnement

Le parking du Saint-Esprit rouvrira en partie en fin d’année



Le parking du Saint-Esprit pourrait ouvrir au public le soir et le week-end à partir de la fin d’année, confirme le ministère des Finances. (Photo: Guy Wolff/Maison Moderne)

Le parking du Saint-Esprit pourrait ouvrir au public le soir et le week-end à partir de la fin d’année, confirme le ministère des Finances. (Photo: Guy Wolff/Maison Moderne)

Le gouvernement doit trouver un nouveau gestionnaire au parking du Saint-Esprit. Ce dernier devra encore faire quelques ajustements, comme l’ajout de caisses automatiques. Lorsque ce sera fait, sûrement en fin d’année, il sera disponible le soir et le week-end, lorsque les employés d’État l’auront libéré.

Il devait rouvrir mi-avril, après 18 mois de travaux. Mais on a appris la semaine dernière que le parking du Saint-Esprit serait d’abord réservé à des employés d’État pendant 20 mois . Les travaux de leur parking habituel, situé sous le Clairefontaine, doivent en effet commencer le 1er mai.

«C’est le choix de la facilité, on ferme tout et on est tranquille», dénonçait alors l’échevin à la Ville de Luxembourg, Patrick Goldschmidt  (DP). Il a demandé au ministère des Finances, à qui appartient le Saint-Esprit, de dispatcher les employés d’État dans différents parkings, afin de laisser la possibilité au public de revenir au Saint-Esprit. «Les restaurants et commerces du Grund avaient cette date dans leur planning, qui coïncide avec la réouverture de la saison. Il ne faut pas oublier non plus les avocats qui se rendent à la Cité judiciaire.»

La Ville et le gouvernement se sont rencontrés cette semaine pour échanger sur le sujet. Résultat: l’été se fera bien sans le Saint-Esprit. Mais il pourrait rouvrir au public, uniquement le soir et le week-end, après le départ des employés d’État, vers le quatrième trimestre.

Un appel d’offres prévu pour la gestion

Pourquoi attendre aussi longtemps? Selon Patrick Goldschmidt, le gouvernement doit encore lancer un marché public pour la recherche d’un nouveau gestionnaire. En attendant, le parking ne dispose pas de gardien ou de caisses automatiques, nécessaires pour accueillir du public. Seuls les abonnés de longue durée pourront revenir, leur carte leur permettant de passer les barrières.

Interrogé, le ministère des Finances confirme: «Le parking devrait être ouvert au public le soir et le week-end, vraisemblablement à partir de la fin de l’année. Pour que le parking puisse être exploité, un appel d’offres est nécessaire. Le ministère ne s’exprime pas à l’avance à ce sujet.» Indigo ne serait donc plus le gestionnaire? «Nous ne savons pas, justement. Nous allons répondre à l’appel d’offres et nous verrons», indique ce dernier.

Ce compromis ne répond pas totalement à la demande de Patrick Goldschmidt, mais «c’est ce que nous avons pu obtenir», commente-t-il. «Nous n’avions pas beaucoup de leviers». Les 200 places occupées au Royal-Hamilius par des employés d’État depuis le début des travaux au Saint-Esprit seront cependant libérées, «ce qui donne plus de possibilités» pour se garer en ville. Ce parking, situé sous le centre commercial du même nom et géré par Apcoa, appartient à un fonds souverain étranger, mais est contrôlé par la capitale via un bail emphytéotique.

La Ville espère désormais que le ministère lance son appel d’offres au plus vite, pour que la réouverture au public s’accélère. Aucune date n’a pour le moment été donnée.