POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Mission économique

Dubaï, au-delà du mirage



Dubaï est une place financière importante au Moyen-0rient. (Photo: Shutterstock)

Dubaï est une place financière importante au Moyen-0rient. (Photo: Shutterstock)

Du 26 au 30 janvier, une importante mission économique ralliera les Émirats arabes unis. Outre le prétexte de l’Exposition universelle qui démarre en octobre, les décideurs y voient des opportunités de développement dans cette zone ultra fortunée.

Ce dimanche 26 janvier, une mission économique organisée par la Chambre de commerce s’envolera pour les Émirats arabes unis. Menée par le Grand-Duc héritier Guillaume, accompagné du ministre de l’Économie, Étienne Schneider , et du ministre des Finances,  Pierre Gramegna , elle emmènera près de 80 entreprises à la découverte de ces monarchies pétrolières avec lesquelles le Luxembourg entretient des contacts économiques de plus en plus étroits.

La vitrine de l’Expo

CEO adjoint de Luxembourg for Finance (LFF), Philipp von Restorff estime qu’il est intéressant d’y aller pour rencontrer les autorités et de grands investisseurs, dont certains étatiques. «C’est une zone avec laquelle nous entretenons déjà de bonnes relations, mais il faut évidemment les entretenir et tenter de les développer.»

Mais  Luxembourg participera aussi à l’Expo universelle de Dubaï en 2020  – d’octobre 2020 à avril 2021 – avec son propre pavillon. Un investissement destiné à mettre les atouts du pays en valeur. «Ce voyage doit aussi être l’occasion de repérer ce que l’on pourrait promouvoir au cours de cette exposition au niveau du pays et de la place financière», poursuit le CEO adjoint de LFF.

Pour la Banque internationale à Luxembourg aussi, cette mission est jugée importante. La banque y sera d’ailleurs représentée par quatre personnes. «Nous participons à cette mission économique car c’est une excellente opportunité pour rencontrer nos clients et nouer de nouvelles relations», explique Hans-Peter Borgh, group head international.

Mais pour la Bil, Dubaï est aussi un centre financier régional de premier ordre où la banque a ouvert une succursale en 2015. «Nous avons un plan de croissance ambitieux pour notre activité de gestion de fortune internationale et le Moyen-Orient est un marché important», poursuit le manager de la Bil.

En tant que grande banque luxembourgeoise, nous avons à cœur de nous y associer, notamment dans les pays que nous considérons comme prioritaires pour le développement de nos activités.

Arnaud Jacquemin,  CEO,  Société Générale Luxembourg

Enfin, en tant qu’intermédiaires financiers, les banques ont aussi un rôle à jouer dans la bonne santé de l’économie du pays. Des missions comme celles-ci ont besoin de tels rouages pour bien fonctionner.

«Les missions de promotion économique conduites par la Chambre de commerce contribuent au rayonnement du Luxembourg à l’international, et en tant que grande banque luxembourgeoise, nous avons à cœur de nous y associer, notamment dans les pays que nous considérons comme prioritaires pour le développement de nos activités», commente  Arnaud Jacquemin , CEO de Société Générale Luxembourg, qui fera également partie de l’importante délégation avec deux autres responsables de la banque française.

Une opinion partagée par Hans-Peter Borgh, qui y voit «une manière de participer au renforcement des liens économiques entre le Luxembourg et cette région».