Biographie

  • Né le 29/01/1971 à Dudelange (Luxembourg)
  • Nationalité Luxembourgeoise

En dépit du résultat pour le moins décevant de son parti dont il était tête de liste dans la circonscription Centre (trois sièges perdus au niveau national), Étienne Schneider conserve son portefeuille à l'Économie, une fonction où il a multiplié les actions et les annonces lors des cinq années précédentes.

Lorsqu'il est propulsé ministre en février 2012, suite au départ volontaire de Jeannot Krecké, il n'est alors jamais passé par la voie des urnes. Entré au parti socialiste vingt ans plus tôt, il a commencé sa carrière en étant élu conseiller communal à Kayl en 1995.
Il devient ensuite secrétaire général du groupe parlementaire socialiste de 1997 à 2004, avant d'être pris sous son aile par Jeannot Krecké, devenu ministre de l'Économie. Devenu conseiller de gouvernement au ministère, il siège dans quelques conseils d'administration de sociétés dans lesquelles l'État est actionnaire. Suite au scrutin anticipé d'octobre 2013, où il se profile en tant que « Premier ministrable », il hérite finalement des fonctions de vice-Premier ministre du premier gouvernement Bettel, conservant le ministère de l'Économie et récupérant alors aussi celui de la Sécurité intérieure et de la Défense.

Langues parlées

  • Luxembourgeois
  • Allemand
  • Anglais
  • Français

Carrière

Expériences professionnelles

Formations et distinctions

Greenwich University, Londres

  • 1995: Licence en sciences commerciales et financières

Institut catholique des hautes études commerciales (ICHEC), Bruxelles

Contact

Assistant(e):