POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Chambre des députés

Xavier Bettel demande un débat sur le vaccin obligatoire



Vers une vaccination obligatoire au Luxembourg? Un débat pourrait avoir lieu à ce sujet, en janvier. (Photo: SIP/Jean-Christophe Verhaegen/Archives)

Vers une vaccination obligatoire au Luxembourg? Un débat pourrait avoir lieu à ce sujet, en janvier. (Photo: SIP/Jean-Christophe Verhaegen/Archives)

La demande de débat sur la vaccination obligatoire, sectorielle ou universelle, a été déposée mardi par le Premier ministre. Il pourrait avoir lieu dès le 7 janvier 2022.

Il l’avait prévu , il l’a fait: le Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel (DP) a déposé une demande de débat de consultation au sujet de l’obligation vaccinale contre le Covid, mercredi 29 décembre 2021, selon le site de la Chambre des députés.

«Les résultats du débat parlementaire permettront au gouvernement de tirer les conclusions nécessaires afin de pouvoir lancer, le cas échéant, l’élaboration d’un projet de loi destiné à créer une base légale pour l’introduction de l’obligation vaccinale», détaille le Premier ministre, dans son courrier. Elle pourrait être sectorielle ou universelle. «Au vu de l’urgence», il souhaite que le débat soit organisé dès le 7 janvier 2022, à l’occasion d’une des séances plénières.

La réponse à une demande

Pour rappel, le 24 décembre dernier, la Chambre des députés avait adopté une motion dans laquelle elle invitait le gouvernement à demander ce débat et d’en «tirer les conclusions nécessaires». Une réponse également aux nombreuses voix qui s’étaient déjà levées pour demander au gouvernement de prendre ses responsabilités en imposant directement le vaccin. La Fédération des hôpitaux luxembourgeois (FHL) s’était dite favorable à une vaccination obligatoire sectorielle. Le Cercle des médecins anesthésistes-réanimateurs du Grand-Duché de Luxembourg (CMARL) l’imagine même générale. Un avis partagé par le Collège médical. Le président de la Commission consultative des droits de l’Homme (CCDH) estime qu’il s’agirait d’une atteinte «justifiable et légitime aux droits humains». Ce qui, en plus de la détérioration de la situation sanitaire, explique peut-être le changement de position du gouvernement qui a longtemps rejeté l’idée d’une obligation vaccinale.

Un seul pays en Europe prévoit, pour l’instant, l’obligation vaccinale: l’Autriche, à partir de février prochain. L’Allemagne y réfléchit aussi, pour la même date. Le 1er décembre dernier, Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, avait également déclaré qu’il était temps de mener une discussion sur le sujet.

Ailleurs dans le monde, le Tadjikistan et le Turkménistan l’imposent. De même pour l’Indonésie, en théorie, puisque, selon plusieurs médias internationaux, le manque de doses ne permet pas de vacciner tout le monde. Le Vatican et la Nouvelle-Calédonie auraient aussi décrété l’obligation vaccinale, tandis que d’autres pays l’imposent indirectement, via des mesures de plus en plus restrictives pour les non-vaccinés.

En attendant, celles du Luxembourg ont permis d’atteindre un taux de vaccination de 80% de la population de plus de 12 ans.