POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Tourisme

Vakanz Doheem: un succès malgré le peu de bons utilisés



Un tiers des hôtels parlent d’une hausse substantielle des demandes de la part des clients luxembourgeois, selon un sondage réalisé par Luxembourg for Tourism. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Un tiers des hôtels parlent d’une hausse substantielle des demandes de la part des clients luxembourgeois, selon un sondage réalisé par Luxembourg for Tourism. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

34.000 bons de 50 euros ont été utilisés dans 234 établissements luxembourgeois en un peu plus d’un mois. Même s’ils représentent moins de 5% des vouchers distribués, ils marquent le retour des clients locaux dans les hôtels.

Mis à mal par le Covid-19 , le secteur touristique enregistre une victoire cet été: la reconquête des résidents. 62% des hôtels et 86% des campings du pays, interrogés par Luxembourg for Tourism, ont indiqué avoir accueilli davantage de résidents luxembourgeois cet été. Un tiers des hôtels et 57% des campings parlent même d’une «hausse substantielle».

La crise sanitaire a incité les résidents luxembourgeois à visiter leur pays au lieu de partir à l’étranger. Et les bons de 50 euros distribués aux résidents et frontaliers, à y dormir. Nous avons pu le constater à plusieurs reprises au cours de notre série d’été sur les hôtels du pays: les bons ont grandement aidé à repeupler les chambres. Ils sont, par exemple,  responsables de la moitié des réservations des cabanes dans les arbres d’Esch-sur-Alzette

Ce 1er septembre, 34.000 vouchers ont ainsi été encaissés. Un chiffre dont semble se réjouir le gouvernement dans son bilan estival, mais qui représente moins de 5% des 730.000 distribués depuis la mi-juillet. Les autres clients ont encore jusqu’au 31 décembre pour en profiter. La page dédiée a été consultée 309.000 fois.

Les hôtels bénéficiaires sont assez nombreux, puisque les vouchers ont été utilisés dans 234 établissements différents, alors que le Statec en comptabilise 351 au total .

Presque trois fois moins de nuitées

Il faut quand même relativiser la réussite des Vakanz Doheem, car si les Luxembourgeois sont restés chez eux, leurs voisins sont nombreux à avoir fait de même. Les quelques bons de 50 euros ne suffisent pas à compenser la baisse d’activité des six premiers mois de 2020. En juin 2020, le pays a enregistré 121.956 nuitées contre 353.143 l’année précédente, et 4.002 arrivées au lieu de 7.683. Le classement du Luxembourg comme zone à risque vers la mi-juillet par plusieurs pays a également laissé des traces sur les chiffres de fréquentation, indisponibles pour le moment, principalement à cause des annulations de touristes belges et allemands.

«Le secteur du tourisme a été fortement touché par la crise du Covid-19. Néanmoins, les acteurs sur le terrain ont fait preuve de résilience, d’un véritable sens d’adaptabilité et d’un esprit d’innovation», a ainsi déclaré le Premier ministre, Xavier Bettel  (DP).

Le gouvernement ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. Lex Delles  (DP), ministre du Tourisme, précise: «À présent, les prestataires sur le terrain sont sollicités pour fidéliser ces nouveaux clients et pour les transformer en ambassadeurs de notre destination.» Avec comme objectif, la pérennisation des Vakanz Doheem.