ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Fin de chantier

Royal-Hamilius: objectif presque atteint pour Codic



La liaison en tram est désormais réalité pour le complexe mêlant appartements, bureaux et commerces. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

La liaison en tram est désormais réalité pour le complexe mêlant appartements, bureaux et commerces. (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Les travaux sont terminés dans le complexe dont une dizaine de cellules commerciales restent, pour l’heure, vacantes.

«Le chantier se terminera en 2020, promis» , assurait, en juin dernier à Paperjam, Vincent Beck, directeur général adjoint de Codic Luxembourg . Le pari semble tenu puisque, vérification faite, les travaux de construction du complexe sont désormais terminés. «On est dans une phase de repli de chantier», précise M. Beck. Alors qu’à l’intérieur, quelques ouvriers s’affairent encore.

C’est le cas notamment pour la cellule de 630m2 destinée à accueillir,  dès le 12 janvier prochain, Decathlon , mais aussi dans quelques appartements où des finitions se peaufinent jusqu’au premier trimestre de l’année prochaine. «Deux des trois immeubles sont livrés. Dans le dernier, 50% des appartements ont été livrés», précise notre interlocuteur.

Victorine au printemps

Quelques changements sont à signaler depuis le mois de juin, avec tout d’abord l’abandon du projet Manko sur le rooftop des Galeries Lafayette. «Nous avons reçu plus de dix marques d’intérêt d’opérateurs nationaux et internationaux», assure Vincent Beck, qui évoque un trio de finalistes. «Les parties discutent pour ouvrir rapidement, le but est d’ouvrir le restaurant au printemps prochain», ajoute-t-il.

Toujours au menu restauration, l’enseigne luxembourgeoise Victorine postpose son ouverture mais ce quatrième point de vente après la Gare, la Cloche d’Or et la rue des Bains reste d’actualité. «Nous devrions le finaliser au début 2021 pour une ouverture courant avril», commente son CEO Pascal Brasseur. «Deux autres ouvertures sont prévues en 2021 mais je ne peux rien divulguer sur les localisations», ajoute-t-il.

Avec le tram, le Royal-Hamilius devient un lieu de passage. Cela donne une nouvelle dynamique.
Vincent Beck

Vincent Beck,  directeur général adjoint,  Codic Luxembourg

«Avec le tram, le Royal-Hamilius devient un lieu de passage. Cela donne une nouvelle dynamique», illustre celui qui agit jusqu’en août 2021 en tant qu’agent. Codic a en effet cédé l’été dernier la totalité de ses parts dans le Royal-Hamilius à Adia, initialement propriétaire à 49% du complexe. Firce Capital opère à présent en tant qu’asset manager de ce complexe mêlant bureaux, appartements et commerces.

Si les Galeries Lafayette , la Fnac , Delhaize , Tango et quelques pop-up stores sont désormais ouverts, une dizaine de cellules restent vacantes, avec des superficies allant de 30 à 600m2. Avis aux amateurs.

La prochaine ouverture se profile pour le 12 janvier, avec l’enseigne d’équipements sportifs Decathlon. (Photo: Maison Moderne)

1 / 3

Quelques pop-up stores ont pris leurs quartiers dans le Royal-Hamilius. (Photo: Maison Moderne)

2 / 3

Deux des trois immeubles à appartements ont été livrés. (Photo: Maison Moderne)

3 / 3