ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Ouverture le 30 novembre

Royal-Hamilius, une «opportunité» pour les Galeries Lafayette



291112.jpg

«Chaque magasin est différent, et nous essayons toujours de nous inspirer du contexte local dans notre décoration», a notamment expliqué Nicolas Houzé, directeur général des Galeries Lafayette et du BHV Marais, jeudi, lors de la conférence de presse au Royal-Hamilius. (Photo: Matic Zorman)

Les Galeries Lafayette se sont dévoilées ce jeudi, alors que l’ouverture au public a lieu samedi. Un accent luxembourgeois est mis sur l’aménagement du magasin.

«Nous ne pouvions pas passer à côté de l’opportunité de nous implanter au Luxembourg, car le pays a un fort pouvoir d’achat par habitant, nous pensons donc qu’il y a un potentiel important», a expliqué Nicolas Houzé, directeur général des Galeries Lafayette et du BHV Marais, lors de la visite presse des Galeries Lafayette au Royal-Hamilius jeudi.

Le magasin ouvre officiellement ses portes ce samedi 30 novembre à 10h. Les 6.500 m 2 sur six étages seront le vaisseau amiral du Royal-Hamilius . 190 personnes ont été embauchées, dont 130 par les Galeries Lafayette. Certaines marques emploient en effet directement des salariés pour leurs espaces du magasin.

L’inauguration a eu lieu jeudi 28 novembre. (Photo: Matic Zorman)

1 / 3

Lydie Polfer (bourgmestre de la Ville de Luxembourg) (Photo: Matic Zorman)

2 / 3

Présentation du projet immobilier. (Photo: Matic Zorman)

3 / 3

Une zone de chalandise de 4,5 millions de personnes

«Pour nous, le flagship du Luxembourg est relativement similaire à notre magasin Beaugrenelle à Paris, donc nous visons une fréquentation semblable», ajoute Nicolas Houzé, qui ne souhaite pas dévoiler de chiffre exact. «Ce que nous pouvons dire, c’est que le chiffre d’affaires généré devrait se situer entre 10 et 100 millions d’euros.»

Une fourchette relativement large, mais le directeur général des Galeries Lafayette précise tout de même que «4,5 millions de personnes vont graviter autour de ce projet, comme le Luxembourg est proche de plusieurs frontières. Nous espérons donc un taux de conversion de l’ordre de 20 à 30% sur ces clients potentiels.»

Un concept store Smets

Durant l’année 2019, les Galeries Lafayette ont ouvert six magasins à travers le monde, dont le dernier en date avant Luxembourg-ville est Shanghai. «C’est l’année, depuis notre création il y a 125 ans, où nous avons réalisé le plus d’ouvertures», se félicite Nicolas Houzé.

«Chaque magasin est différent, et nous essayons toujours de nous inspirer du contexte local dans notre décoration.» Si la Fnac propose de son côté des livres en luxembourgeois, les Galeries Lafayette ne proposent pas de produits locaux à proprement parler, mais «nous avons utilisé des matériaux et des couleurs inspirés des carrières et ardoises de Luxembourg».

Il présentera au total plus de 300 marques. (Photo: Matic Zorman)

1 / 4

Le magasin dispose de six niveaux dédiés à la mode, à la maison et à la beauté. (Photo: Matic Zorman)

2 / 4

Thierry Behiels (Codic) sur les hauteurs du Royal-Hamilius. (Photo: Matic Zorman)

3 / 4

Le magasin a une superficie de 6.500m2. (Photo: Matic Zorman)

4 / 4

65 magasins dans le monde

Les Galeries Lafayette Luxembourg se sont également associées à Smets, le concept store «référent» de Luxembourg, pour proposer une sélection de labels de mode de luxe dans un espace de 150m2.

Après une année riche en ouvertures, la prochaine devrait avoir lieu à Milan en 2022, «et nous sommes en recherche active sur la Chine», confie Nicolas Houzé. Le groupe compte aujourd’hui, avec l’ouverture à Luxembourg-ville, 65 magasins en France et à l’international.