POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Conférence de presse

Plus de 4.000 candidats aux doses résiduelles, 30.000 pour Vaxzevria



Xavier Bettel (à d.) a rendez-vous jeudi prochain pour recevoir sa première dose de vaccin AstraZeneca.  (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/Archives)

Xavier Bettel (à d.) a rendez-vous jeudi prochain pour recevoir sa première dose de vaccin AstraZeneca.  (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne/Archives)

En attendant des mesures d’assouplissement supplémentaires espérées pour la semaine prochaine, le Premier ministre Xavier Bettel a mis en avant, ce vendredi, l’engouement que suscite la vaccination contre le Covid-19.

Xavier Bettel (DP), le Premier ministre, et  Paulette Lenert (LSAP), la ministre de la Santé, se sont présentés ce vendredi devant la presse afin de faire le rapport du conseil de gouvernement qui s’est tenu le même jour. 

Voici ce qu’on peut en retenir:

Les mesures d’assouplissement: la semaine prochaine

Le Premier ministre en a profité pour rappeler que la situation épidémique était stable ces derniers jours dans le pays. Ce qui tend à montrer que les mesures de relâche prises ces dernières semaines n’ont pas eu d’impact négatif, «même s’il est encore trop tôt pour tirer des conclusions», a lancé Xavier Bettel.

Cependant, si on ne constate pas de nouvelle hausse dans les prochains jours, de nouvelles mesures d’assouplissement dans la sphère privée devraient être annoncées courant de la semaine prochaine, vraisemblablement mercredi. 

La vaccination: Johnson & Johnson pour les plus de 30 ans

«Le Conseil supérieur des maladies infectieuses a recommandé l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson sans restriction aux plus de 30 ans», a continué Xavier Bettel. Du coup, ce vaccin qui a beaucoup fait parler de lui ces dernières semaines en raison de ses effets secondaires et de l’arrêt des livraisons ne sera pas proposé sur base volontaire, comme il l’avait été envisagé un moment. Mais bien dans les files normales de vaccination. Le petit souci est que le gouvernement ne sait pas vraiment quand les prochaines livraisons arriveront. La firme américaine semble en effet assez floue sur le sujet…

Le Premier ministre s’est félicité, par contre, de voir que plus de 4.000 personnes se sont déjà portées candidates pour obtenir les éventuelles doses qui n’ont pas été utilisées dans la journée.  «On peut bien évidemment encore s’inscrire», a-t-il précisé, tout en souriant du bel engouement suscité. «Cependant, il faut être conscient qu’on ne parle pas là de milliers de doses. Sur 90.000 administrées, on en est à moins de 10… Mais il est important de ne pas gaspiller.» Les personnes inscrites seront contactées par téléphone, et devront pouvoir «se présenter dans les vingt minutes au centre de vaccination.»

Dans le même ordre d’idées, près de 30.000 personnes se sont inscrites pour la vaccination volontaire via le vaccin AstraZeneca et plus de 14.400 rendez-vous ont déjà été fixés. Dont celui… de Xavier Bettel, qui a annoncé qu’il recevrait sa première dose de Vaxzevria jeudi prochain. Pour cette deuxième liste d’attente, rappelons que c’est la règle du «premier arrivé, premier servi» qui prévaut, tandis que la liste d’attente pour les doses résiduelles, continuellement actualisée, donne la priorité aux personnes les plus âgées.

Le Premier ministre a, enfin, tenu à montrer que cette vaccination portait ses fruits en expliquant que, désormais, les lits des hôpitaux étaient davantage occupés par les moins de 65 ans que par leurs aînés. 

Le variant indien: des mesures supplémentaires

La situation du variant indien a aussi préoccupé le gouvernement ce vendredi. Devant sa propagation , Paulette Lenert a expliqué que Jean-Claude Schmit , le directeur de la Santé, avait demandé des mesures supplémentaires liées au trafic aérien.

C’est ainsi qu’il sera demandé aux personnes quittant l’Inde de fournir un test négatif au départ de l’Asie, puis d’effectuer un test PCR à l’arrivée à l’aéroport de Luxembourg. Qui sera suivi d’une quarantaine de sept jours qui prendra fin avec un nouveau test négatif.

Une manière d’essayer de couper court au déploiement de ce variant chez nous. Ou tout du moins de minimiser les risques.

Par ailleurs, une aide va aussi être apportée à l’Inde, avec notamment l’envoi de 58 respirateurs.

Le testing arrive dans l’horeca

Le Luxembourg poursuit une politique de testing qui a fait ses preuves depuis qu’elle a été mise en place.

Le gouvernement a ainsi confirmé l’utilisation massive des autotests. «Actuellement, il y en a 14,5 millions en commande», a glissé Paulette Lenert, avant d’évoquer leur utilisation dans les domaines scolaire et médical, les maisons de repos et de soins. Mais aussi leur arrivée dans l’horeca, la culture, ainsi que  les entreprises et chez les indépendants . «Il est important que leur distribution soit la plus large possible», a conclu Xavier Bettel, sans apporter beaucoup de précisions sur le sujet.