POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

vaccination

Johnson & Johnson reporte le déploiement de son vaccin



Des cas «extrêmement rares» de formation de caillots sanguins chez un petit nombre de personnes ayant reçu le vaccin Janssen aux États-Unis (6 cas sur les 6,8 millions de doses administrées) ont été reportés. (Photo: Shutterstock)

Des cas «extrêmement rares» de formation de caillots sanguins chez un petit nombre de personnes ayant reçu le vaccin Janssen aux États-Unis (6 cas sur les 6,8 millions de doses administrées) ont été reportés. (Photo: Shutterstock)

À peine les premières doses du vaccin Johnson & Johnson livrées au Luxembourg, le laboratoire annonce le report du déploiement de ses vaccins en Europe. En cause, de très rares cas de caillots sanguins constatés aux États-Unis.

Alors que les premières doses de vaccin du laboratoire pharmaceutique Johnson & Johnson ont été livrées lundi au Luxembourg, le laboratoire a annoncé mardi le report du déploiement de son vaccin en Europe.

Cette décision fait suite à la recommandation de la Food and Drug Administration (FDA) et des Centers for Disease Control (CDC) américains d’opérer une pause dans l’utilisation du vaccin Janssen.

En cause, des cas «extrêmement rares» de formation de caillots sanguins chez un petit nombre de personnes ayant reçu le vaccin aux États-Unis: de fait, 6 cas ont été reportés sur les 6,8 millions de doses administrées.

Ce report pourrait avoir des conséquences non négligeables sur la campagne de vaccination en Europe. Le vaccin Johnson & Johnson ne nécessite en effet qu’une seule injection, se conserve au frigo et constitue donc une «solution idéale» pour accélérer le rythme des vaccinations , selon le directeur de la Santé, Jean-Claude Schmit .