ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Dans la capitale

De nouveaux pop-up stores pour l’été



La Grand-Rue accueille trois nouveaux pop-up stores cet été, tandis que la Ville lance un nouvel appel aux propriétaires et commerçants pour remplir d’autres cellules vacantes. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

La Grand-Rue accueille trois nouveaux pop-up stores cet été, tandis que la Ville lance un nouvel appel aux propriétaires et commerçants pour remplir d’autres cellules vacantes. (Photo: Romain Gamba/Maison Moderne)

Trois pop-up stores sont annoncés dans la Grand-Rue, tandis que deux autres espaces vacants cherchent preneurs, rue Philippe II. La Ville de Luxembourg lance un nouvel appel aux propriétaires et aux candidats commerçants.

La Ville de Luxembourg intensifie sa stratégie d’occupation des cellules commerciales vacantes avec des pop-up stores . Dans la Grand-Rue, pas moins de trois cellules ont trouvé preneurs tout l’été, avec une variété de concepts présentés mercredi matin.

Ainsi, au n° 40, l’enseigne de cosmétiques solides Frughy est attendue du 16 juillet au 1er août avant de laisser place, du 16 août au 15 octobre, à des objets design en céramique sous l’enseigne Äerd Lab.

En face, au n° 43, des bijoux et accessoires de mode sont présentés jusqu’au 31 juillet chez Arte Sana, le successeur du summer pop-up store . Et dès le 3 août, la Confiserie Hary devrait prendre ses quartiers pour proposer des douceurs dans un décor de fête foraine puisqu’une maquette de la Schueberfouer est annoncée, dans le cadre des festivités D’Stad lieft .

Un peu plus loin, au n° 70, la House of Henderson propose, jusqu’au 30 septembre, des petits meubles et articles de décoration.

Des loyers variables

«Les deux pop-up stores de la rue Philippe II sont un grand succès», assure l’échevin du Commerce Serge Wilmes (CSV) au sujet notamment de l’enseigne Devï, présente depuis quelques années sur cette artère.

La Ville de Luxembourg lance par ailleurs un appel à candidatures pour occuper les cellules n° 38 et n°40 dès l’automne. Pour info, les occupants devront débourser entre 650 et 2.250 euros de loyer, un montant qui «varie en fonction de la situation spécifique de l’entrepreneur ou du commerçant» auquel s’ajoute un forfait pour les charges, renseigne l’offre de la Ville.

Celle-ci cherche aussi un nouvel occupant pour le pop-up du 44, avenue de la Gare, occupé jusqu’alors par le magasin éphémère The Plug . Pour cette adresse, comptez entre 3.000 et 7.500 euros de loyer, hors charges.

Une nouvelle foire commerciale à LuxExpo The Box

Apporter davantage de diversité au tissu commercial et animer les rues de la capitale, tels sont les objectifs de ce que la Ville présente comme une «démarche proactive». Celle-ci est d’ailleurs à la recherche de nouveaux propriétaires privés avec lesquels négocier un bail à courte échéance. Une fois l’accord conclu, les autorités partent à la recherche d’un occupant temporaire à qui elles sous-louent la surface à un tarif adapté à sa situation, mais généralement inférieur aux prix du marché, l’objectif étant de fournir un coup de pouce au lancement d’une nouvelle activité.

Toujours dans cette philosophie, LuxExpo The Box accueillera, du 10 au 12 septembre, Long Live The Summer, une foire commerciale qui devrait marquer le retour des évènements d’envergure entre ses murs. La Ville de Luxembourg propose à 50 commerçants locaux d’occuper gratuitement un stand dans cet évènement, moyennant une inscription sur son site web .

À noter enfin que le centre de certification pour tests antigéniques Covid gratuits de la Ville situé – lui aussi en format pop-up – au n°95 de la Grand-Rue reste maintenu jusqu’au 15 septembre. La bourgmestre de la capitale, Lydie Polfer (DP), a également maintenu le dispositif de tests Covid certifiés dans les 13 pharmacies et 3 hôpitaux partenaires de l’opération, elle aussi gratuite.