ENTREPRISES & STRATÉGIES
TECHNOLOGIES

#Hubradar

Le programme DSP d’Amazon engendre l’engouement



2265816229_96c919b37f_o.jpg

Lancé il y a quelques mois, le programme «Delivery Service Partner» (DSP) d’Amazon muscle son jeu. (Photo: Licence C.C.)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

SpaceX: vise Mars, dans le pire des cas tu toucheras une étoile

Connu comme étant la start-up ayant le plus disrupté l’industrie aérospatiale, SpaceX fascine autant qu’elle divise. Et pour cause, si elle révolutionne effectivement le secteur, personne ne sait si ses procédés sont à terme viables et rentables. Fondée en 2002, Space Exploration Technologies, raconte la légende, aurait vu le jour suite à un voyage d’affaires en Russie effectué par Elon Musk. Alors qu’il souhaitait acheter d’anciens lanceurs orbitaux, ce dernier aurait été raillé par les ingénieurs présents. Il décide alors d’inventer son propre lanceur et de le rendre plus compétitif que ses concurrents. L’entreprise enchaînera les déconvenues, l’amenant près de la faillite, avant de réussir son pari et de signer dans la foulée un contrat de 1,6 milliard de dollars avec la Nasa. Commence alors une double guerre pour son fondateur: celle de la communication (envoi d’objets incongrus dans l’espace, provocations...) et de la réduction des coûts (conception des pièces en interne, fusée réutilisable...). Cependant, l’objectif de Musk n’est pas encore atteint: sa première fusée pour Mars devrait décoller courant 2019.

Cabinet de conseil en stratégie: vers une mort lente et douloureuse?

Les cabinets classiques de conseil en stratégie vont-ils mourir? C’est la question que se pose Frédéric Charles, directeur Stratégie & Innovation chez Suez Smart Solutions, face à l’incapacité de ces derniers à s’adapter au digital. Et pour cause: nombre de ces cabinets ont délaissé le conseil technologique alors que la transformation digitale s’appuie justement sur ce cœur technologique. Pour pallier cette lacune et continuer à avancer dans leur transformation, les entreprises se sont tournées vers les sociétés technologiques (Accenture, IBM, Capgemini). De plus, face à la pénurie de talents que connaît le secteur digital, les cabinets de stratégie peinent à recruter ceux qui pourraient les aider à redresser la barre. Ces derniers ayant été écartés pendant près de 20 ans par ces cabinets se tournent dorénavant vers les géants de la tech ou les start-up pour exprimer leur plein potentiel. Mais les cabinets de stratégie n’ont pas dit leur dernier mot et tentent de remonter la pente en diversifiant leurs expertises.

C-Level Collection: un nouveau format pour de nouveaux enjeux

Connaissez-vous le C-Level Collection? Toutes les deux semaines, Sandrine Matichard, content & insight director du HUB Institute, interroge un stratège de la transformation qui nous livre sa vision du changement. Pour cette première édition, David Garbous, directeur du marketing stratégique de Fleury Michon, se prête à l’exercice et nous parle de la révolution à laquelle fait face le secteur de l’alimentation. Crise de confiance envers les industriels, véritable envie de mieux manger... David Garbous nous confie que si les citoyens sont en avance sur cette réinvention, il est du devoir des grandes entreprises d’accélérer ce mouvement. Un engagement qui doit se retrouver jusque dans les objectifs de l’entreprise. «En 2022, nous voulons réaliser 20% de notre CA sur le bio, et 20% sur le végétal», explique le directeur Marketing.

Amazon DSP: un programme qui roule!

Lancé il y a quelques mois, le programme «Delivery Service Partner» (DSP) d’Amazon muscle son jeu. Cette initiative, qui a pour but de faciliter l’entrepreneuriat dans le secteur de la livraison de produits Amazon, devrait se voir doter d’une flotte de 20.000 vans Mercedes-Benz Sprinter. Fait intéressant: la commande, qui était de 5.000 véhicules à l’origine, a dû être réévaluée suite à l’engouement qu’a rencontré le programme DSP. Pour rappel, ce service sera disponible pour les membres Prime de l’e-commerçant et vise à réduire la dépendance de la firme de Seattle aux systèmes de livraison traditionnels comme Fedex ou UPS.
Si pour l’instant le service se cantonnait aux USA, il pourrait bien un jour débarquer à l’étranger tant les affaires semblent florissantes pour l’entreprise de Jeff Bezos. Amazon vient ainsi de dépasser récemment les 1.000 milliards de valorisations boursières, rejoignant Apple au panthéon des entreprises ayant réussi cet exploit.

S’abonner à la veille digitale #HUBRADAR proposée par le HUB Institute.