ENTREPRISES & STRATÉGIES
TECHNOLOGIES

#hubradar

Petit Google est devenu grand



136777729_ffa183362f_b.jpg

L’entreprise, qui est l’emblème du mythe de la start-up montée dans un garage, a su s’imposer en quelques années comme l’un des poids lourds du web. (Photo: Licence C.C.)

Emmanuel Vivier et le HUB Institute vous proposent chaque jour le #HUBRADAR, une sélection des tendances et des meilleures innovations technologiques en trois articles.

Facebook, ou le laboratoire R&D du nouveau management

Les grandes entreprises de la tech sont-elles le nouvel eldorado des salariés? Rob Price, journaliste à Business Insider, a décidé d’en avoir le cœur net et a suivi Danial Hussain et Konce Quispe dans leurs stages chez Facebook. Si l’on pense bien entendu aux avantages en nature (logements de fonction, cafétérias...) et aux locaux (amphithéâtres, parcs...), la véritable force de Facebook réside en réalité dans sa capacité à faire grandir ses collaborateurs. Qu’il s’agisse de nouvelles techniques de management (les stagiaires sont encadrés par des nouveaux managers de manière à ce qu’ils grandissent en parallèle), d’inclusion (la Facebook University propose un programme de formation de huit semaines à destination de groupes sous représentés dans la tech) ou bien d’investissement personnel de la part des dirigeants (séances de questions-réponses avec Mark Zuckerberg, communauté professionnelle fondée par Sheryl Sandberg, la COO de Facebook), tout est pensé pour faire grandir l’employé.

Google souffle sa 20e bougie: retour sur son histoire

Petit Google est devenu grand! L’entreprise, qui est l’emblème du mythe de la start-up montée dans un garage, a su s’imposer en quelques années comme l’un des poids lourds du web. Un succès qui s’est construit en trois phases. La première est celle des débuts: l’entreprise se lance et devient rapidement la coqueluche des médias. Cette visibilité lui permet notamment de développer son moteur de recherche, mais aussi de trouver un modèle économique qui deviendra la norme quelques années plus tard. La deuxième phase est celle de l’expansion. Elle se traduit par une entrée en bourse, mais aussi par l’absorption de beaucoup d’entreprises (Youtube, Android, DoubleClick...) qui vont permettre à Google de devenir leader sur de nombreux marchés. La troisième phase est celle de la maturité. Google se restructure et se met sous le giron d’Alphabet qui a maintenant à charge de développer certaines des activités (voitures autonomes, santé...).

Marketing, entreprise et consommation: place aux vieux!

Sommes-nous dans une génération «young centric»? Pour Mark Ritson, professeur et marketeur renommé, ce jeunisme est un défaut majeur de la pensée marketing. «Il y a un problème fondamental avec le marketing: nous sommes intrinsèquement attirés par les jeunes. En parallèle, nous ignorons constamment les plus âgés» explique Mark Ritson, qui rappelle que la «grey economy» est l’une des plus dynamiques qui soient. De manière générale, le professeur remet en cause les techniques de ciblage employées par les entreprises. «Il n’y a pas de mal à vouloir cibler… mais il faut le faire correctement, c’est-à-dire sur la base d’une segmentation justifiée, pertinente et précise» déclare-t-il. Et dans ce cadre, les entreprises ont pleinement leur rôle à jouer! Elles peuvent par exemple arrêter d’opposer systématiquement seniors et millenials dans leur mentalité (le fameux mythe jeunesse = dynamisme et vieillesse = sagesse) et ainsi saisir les opportunités que leur offre l’ancienne génération.