POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Pétition

Un débat public au sujet du CovidCheck au travail



Une pétition contre le CovidCheck au travail et à l’hôpital dépasse les 4.500 signatures. (Photo: Paperjam)

Une pétition contre le CovidCheck au travail et à l’hôpital dépasse les 4.500 signatures. (Photo: Paperjam)

Une pétition contre le CovidCheck dans les établissements publics et les entreprises a dépassé les 4.500 signatures nécessaires à un débat public, à 28 jours de sa clôture. Si elles sont validées, le sujet sera débattu à la Chambre. Reste à savoir si, à ce moment, le sujet sera toujours d’actualité.

«Pétition contre l’obligation de présenter le CovidCheck dans les établissements publics (hôpitaux, écoles, etc.) et les entreprises privées.» Lorsqu’elle a été déposée le 8 octobre dernier, dans un but de validation, le QR code était déjà demandé à l’entrée des hôpitaux du pays (sauf pour les urgences et les patients Covid-19). Et la possibilité d’un CovidCheck en entreprise avait été annoncée le même jour .

Depuis, la pétition a récolté les 4.500 signatures nécessaires pour mener à un débat public. Ce vendredi 5 novembre à 6h30, elle en comptait 4.659. La Chambre des députés devra, dans une ultime étape, encore vérifier leur validité.

Ouverte à la signature depuis le 22 octobre, la pétition le reste pour 28 jours. Le nombre de signataires va donc sans doute encore augmenter.

La requérante, Catalina-Gina Anton, décrit une «menace pour les libertés fondamentales» pour les personnes ne souhaitant pas se faire vacciner et ne pouvant payer des tests réguliers. Le CovidCheck empêche «le libre accès au marché du travail et crée une inégalité des chances» et restreint les «droits à la gratuité des soins», selon elle.

Malgré leur ultimatum , les syndicats n’avaient pas réussi à faire pression sur le gouvernement pour qu’il modifie la loi sur le CovidCheck au travail. Reste à savoir si les citoyens, via leur pétition, auront un impact ou non. Entre l’ouverture à la signature électronique en 2014 et 2019, moins de 1% des pétitions validées ont débouché sur une loi ou un projet de loi . Surtout, il faut souvent attendre plusieurs mois avant un débat public, et le sujet ne sera peut-être plus d’actualité lorsque celui sur le CovidCheck aura lieu. Pour rappel, la loi Covid actuelle est d’application jusqu’au 18 décembre, alors que la pétition pour un droit au télétravail avait dépassé les 4.500 signatures en mai 2020 , pour un débat en octobre. Qui s’était soldé par un non.