PLACE FINANCIÈRE & MARCHÉS — Fonds

Les personnalités de la Place verte (4/10)

«Une carrière en finance durable est le meilleur des métiers»



Pour Sachin Vankalas (Luxflag), «le secteur privé dans son ensemble a un rôle important à jouer, en particulier dans le secteur de la gestion d’actifs». (Photo: LaLa La Photo/Archives)

Pour Sachin Vankalas (Luxflag), «le secteur privé dans son ensemble a un rôle important à jouer, en particulier dans le secteur de la gestion d’actifs». (Photo: LaLa La Photo/Archives)

De nombreuses personnalités agissent au sein de la place financière sur les problématiques ayant trait à la finance durable. Cette semaine, Sachin Vankalas, directeur général de Luxflag, nous fait part des convictions qui l’animent.

Quel a été le déclic qui vous a poussé à travailler dans le domaine de la finance durable?

Sachin Vankalas . – «J’ai commencé ma carrière en tant qu’analyste dans une agence de notation internationale où j’ai eu la chance de visiter et d’examiner plusieurs dizaines d’institutions financières à travers les continents.

En analysant les institutions engagées à donner un accès financier à une partie marginalisée de la population dans un certain nombre de pays, j’ai été un témoin privilégié des défis sociétaux et environnementaux créés par le développement économique rapide, mais aussi de l’ingéniosité évidente dans la fourniture de services financiers pour résoudre ces problèmes.

J’ai porté ces leçons en moi en passant aux étapes suivantes de ma carrière, mais à chaque fois avec une conviction encore plus forte que les investissements ciblés peuvent jouer un rôle de catalyseur dans la résolution des défis sociétaux et environnementaux.

Aujourd’hui, après avoir travaillé près de 15 ans sur ce sujet, je peux certainement affirmer qu’une carrière en finance durable est le meilleur des métiers.

Mes fonctions actuelles chez Luxflag me donnent l’opportunité de créer de la valeur en évaluant et en promouvant la durabilité au sein de l’industrie des fonds d’investissement.

Quelles sont vos convictions en matière de finance durable?

«Si l’on en croit la science, la durabilité de notre planète et de notre société est de nature existentielle, et le risque de ne pas passer indemne les prochains siècles semble probable.

Par conséquent, l’allocation des ressources qui sont les nôtres, c’est-à-dire investir nos compétences financières, matérielles ou techniques pour affronter le défi de notre propre survie, en tant que planète et société, me semble indispensable.

Développer une société durable et adopter un modèle économique viable est le besoin le plus pressant, a fortiori dans le contexte actuel de la pandémie de Covid-19.

Cela ne signifie certainement pas qu’il suffit d’ajouter une teinte verte à tout ce que nous faisons, mais cela demande de faire nos choix commerciaux et d’investissement sous l’angle des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) ou de durabilité.

Le secteur privé dans son ensemble a un rôle important à jouer, en particulier dans le secteur de la gestion d’actifs. Il est grand temps de mettre en œuvre les principes ESG dans les processus de base et les décisions d’investissement.

L’argent peut être la force la plus puissante pour amener un changement positif.
Sachin Vankalas

Sachin Vankalas,  directeur général,  Luxflag

Quel est votre thème de travail de prédilection, ou votre thème de «combat» favori?

«Je suis un fervent partisan du capitalisme et je suis convaincu que l’argent peut être la force la plus puissante pour amener un changement positif.

Par conséquent, mes thèmes de travail préférés sont, d’un côté, la sensibilisation à la façon dont on pourrait investir son capital dans un but et/ou de manière durable, et de l’autre, le fait de faciliter l’accès aux services financiers pour ceux qui en ont besoin.

Une personnalité qui vous inspire au quotidien?

«En fait, beaucoup de personnes différentes; mais surtout ‘l’homme ordinaire’ dans mon entourage de tous les jours. Abraham Maslow le décrit comme ‘celui qui se dirige vers le but de la réalisation de soi-même au cours de toute sa vie’.

J’aime observer comment nous essayons tous d’accumuler des connaissances et de comprendre le monde et toutes ses subtilités.

Un investissement «durable» à recommander?

«Je dirais ceux qui ciblent un ou plusieurs de ces objectifs de développement durable.»