POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Covid-19

La vaccination lancée pour les moins de 65 ans



La phase 5a de vaccination, qui vient d’être lancée, concerne désormais les moins de 65 ans, en commençant par les tranches d’âge les plus âgées. (Photo: Nader Ghavami/archives)

La phase 5a de vaccination, qui vient d’être lancée, concerne désormais les moins de 65 ans, en commençant par les tranches d’âge les plus âgées. (Photo: Nader Ghavami/archives)

La campagne de vaccination prend un tour nouveau, avec l’envoi d’invitations aux personnes âgées de moins de 65 ans. Elle est liée à la disponibilité de doses du vaccin AstraZeneca.

Au tour des moins de 65 ans. Le gouvernement vient d’annoncer le lancement de la phase 5a de la vaccination contre le Covid-19 . Les résidents de moins de 65 ans seront donc désormais invités à se faire vacciner.

Les invitations arriveront d’abord aux personnes dans la tranche d’âge la plus élevée de cette catégorie. Le lancement de cette nouvelle phase de la campagne peut se faire avec l’arrivée de nouvelles doses du vaccin AstraZeneca , réservé de préférence au Luxembourg aux moins de 65 ans .

Celui-ci n’avait pu être recommandé pour les personnes plus âgées à cause du manque d’informations sur son efficacité pour cette couche de la population. Ceci dit, dans un avis du 4 février, le Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) avait confirmé que l’efficacité du vaccin d’AstraZeneca contre les formes sévères (hospitalisation) et les décès était excellente, quelle que soit la classe d’âge.

💉🇱🇺 La campagne de vaccination contre le Covid se déroulera en six phases, qui se déclinent en fonction de l’âge et de la vulnérabilité des personnes ➡️ https://buff.ly/3j5BBXS

Publiée par Paperjam sur Lundi 1 février 2021

Alors que la campagne de vaccination est lancée depuis deux mois , un peu moins de 38.000 doses ont pu être injectées, et 10.700 personnes ont reçu les deux doses nécessaires avec les vaccins Pfizer et Moderna.

En fin de semaine dernière, l’administration a rappelé que les personnes qui n’avaient pas répondu à l’invitation de se faire vacciner pour la première phase de vaccination peuvent s’inscrire sur une liste d’attente jusqu’au 8 mars. Elles recevront une nouvelle invitation plus tard.

D’ici fin mars, l’objectif du ministère de la Santé est que 70.000 personnes soient vaccinées.