POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

pandémie

Première vaccination Covid-19 ce lundi à Luxembourg



Les premiers vaccins sont bien arrivés, samedi, au Luxembourg. Et entreposés dans un endroit tenu secret. (Photo: SIP/Luc Deflorenne)

Les premiers vaccins sont bien arrivés, samedi, au Luxembourg. Et entreposés dans un endroit tenu secret. (Photo: SIP/Luc Deflorenne)

Les premières doses du vaccin Pfizer-BioNTech sont bien arrivées, samedi, au Luxembourg. La première campagne vaccinale débutera donc ce lundi, comme cela était prévu.

Comme prévu, et avec mille précautions, les premières doses du vaccin contre le Covid-19 des firmes Pfizer et BioNTech sont bien arrivées, samedi, au Luxembourg. Et mises à l’abri dans un endroit tenu secret.

Les conditions de conservation sont extrêmement sévères. Les vaccins doivent ainsi rester à une température de -80° pour conserver leur efficacité.

Les vaccins ont fait l’objet de mille précautions lors de leur transport. (Photo: SIP/Luc Deflorenne) 

1 / 7

Le Luxembourg recevra en tout 9.700 vaccins lors de la première phase d’allocation. (Photo: SIP/Luc Deflorenne )

2 / 7

Le Premier ministre a assisté à l’arrivée des premières doses. (Photo: SIP/Luc Deflorenne)

3 / 7

Le lieu de stockage a été gardé secret. (Photo: SIP/Luc Deflorenne)

4 / 7

Les premières doses ont été produites par Pfizer et BioNTech. (Photo: SIP/Luc Deflorenne)

5 / 7

La livraison des vaccins a eu lieu samedi. (Photo: SIP/Luc Deflorenne)

6 / 7

C’est par la route que les premières doses sont arrivées. (Photo: SIP/ Luc Deflorenne)

7 / 7

Ces doses serviront lors des premières vaccinations, qui auront lieu de lundi à mercredi à la Halle Victor Hugo de Luxembourg. Au total, Le Luxembourg se verra livrer 9.700 vaccins au cours de la première phase d’allocation, permettant de vacciner 4.850 personnes.

Comme prévu dans la stratégie de vaccination, les premières personnes à être vaccinées seront les professionnels de la santé et le personnel des établissements hospitaliers, de même que les ambulanciers.

Suivront le personnel des structures d’hébergement pour personnes âgées et des réseaux d’aide et de soins, ainsi que les personnes résidant dans ces mêmes structures, sans doute dès le tout début du mois de janvier, selon l’approvisionnement en doses vaccinales.

Cette stratégie suit l’avis de la Commission nationale d’éthique. D’autres pays ont choisi de d’abord vacciner les seniors et les personnes les plus exposées aux dangers d’une contamination. C’est notamment le cas de la Belgique et de la France, où les premières injections ont eu lieu dès dimanche.