ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

De +4°C à -80°C

Des frigos luxembourgeois pour le vaccin contre le Covid-19



Le Luxembourg a déjà passé sa commande de réfrigérateurs à B Medical Systems. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

Le Luxembourg a déjà passé sa commande de réfrigérateurs à B Medical Systems. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

L’entreprise B Medical Systems fabrique des réfrigérateurs à usage médical et voit son activité s’intensifier à l’approche de la commercialisation des vaccins contre le Covid-19.

C’est une véritable fourmilière qui s’active jour et nuit à Hosingen pour produire un maximum d’appareils destinés à conserver les doses de vaccin contre le Covid-19. «On fabrique plusieurs centaines de réfrigérateurs par semaine, mais nous allons devoir monter à plusieurs milliers», explique Luc Provost, CEO de B Medical Systems .

Plusieurs dizaines de frigos pour le Luxembourg

Les appareils prennent forme en quelques heures. Tout commence avec des feuilles d’acier inoxydable qui sont pliées puis assemblées pour former la structure du réfrigérateur. Ensuite a lieu l’assemblage du moteur et du compresseur avant la pose des câbles et enfin des compartiments.

Si les appareils terminés réussissent la série de tests auxquels ils sont soumis, ils sont admis à l’emballage avant le stockage dans un entrepôt de 1.700m² avant d’être expédiés vers les clients.

Parmi eux figure l’État luxembourgeois, qui devrait être livré en décembre prochain de plusieurs dizaines d’appareils. Il ne s’agit pas seulement de réfrigérateurs permettant une conservation des vaccins à -80°C, comme le requiert le vaccin de Pfizer. La commande comprend aussi des appareils permettant de conserver les doses à -20°C et d’autres à +4°C, ainsi que des conteneurs dédiés au transport.

Ce bras articulé amène les parois en acier inoxydable vers l’unité de pliage. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

1 / 7

Après l’assemblage, les caissons sont prêts à devenir des réfrigérateurs. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

2 / 7

Vient ensuite la pose du moteur et du compresseur. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

3 / 7

Les composants électriques ne sont pas en reste. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

4 / 7

Les réfrigérateurs sont ensuite soumis à une batterie de tests. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

5 / 7

S’ils réussissent les épreuves, ils partent à l’emballage. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

6 / 7

Le stockage est la dernière étape de ces réfrigérateurs «made in Luxembourg», exportés dans le monde entier. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

7 / 7

Entre 10 et 15.000 euros HTVA

B Medical Systems propose en effet une gamme complète d’équipements dont des réfrigérateurs reliés à des panneaux solaires et d’autres capables de continuer à fonctionner jusqu’à un mois après une coupure de courant, souvent plébiscités dans les zones reculées du globe où l’accès à l’électricité est aléatoire.

Pour ces modèles, «nous avons plus de 20.000 appareils connectés à travers le monde que l’on peut surveiller depuis le Luxembourg en temps réel», souligne M. Provost. Un simple clic sur son écran montre directement le statut de l’appareil, une courbe de la température extérieure et intérieure ainsi que sa localisation précise sur Google Maps.

Quant aux réfrigérateurs dédiés à la conservation du vaccin contre le Covid-19, avec une capacité de 50.000 à presque 300.000 doses, une chose est sûre: leur contenu a une valeur telle qu’un système de sécurisation par badge complète l’appareil. Son prix de vente? Il faut compter entre 10.000 et 15.000 euros HTVA.

Des réfrigérateurs dotés de panneaux photovoltaïques sont distribués dans les zones les plus reculées du globe.  (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

1 / 5

B Medical Systems peut surveiller, depuis Hosingen, le bon fonctionnement des réfrigérateurs situés dans les zones où l’approvisionnement énergétique est délicat. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

2 / 5

«Le Covid est de loin le plus grand phénomène de commandes qu’on a connu dans notre histoire», admet Luc Provost, CEO de B Medical Systems. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

3 / 5

Un réfrigérateur peut contenir de 50.000 à 300.000 doses de vaccin. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

4 / 5

Ces coffres-forts sont dotés d’un système d’accès sécurisé. (Photo: Matic Zorman / Maison Moderne)

5 / 5

B Medical Systems emploie actuellement 220 salariés auxquels s’ajoute une quarantaine d’intérimaires. La direction souhaiterait embaucher 100 à 120 nouvelles recrues afin de faire face à la demande.

«Le Covid est de loin le plus grand phénomène de commandes qu’on a connu dans notre histoire», admet Luc Provost sans pour autant dévoiler davantage de chiffres. Habitués aux commandes de 3.000 à 4.000 unités avant la pandémie, «aujourd’hui, nous sommes en train de parler de commandes allant au-delà des 15.000 appareils», conclut son CEO.