POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Covid-19

Xavier Bettel annonce un vaccin sous le sapin



Les premières doses sont attendues pour la mi-décembre au Luxembourg, selon Xavier Bettel. (Photo: Romain Gamba / Maison moderne)

Les premières doses sont attendues pour la mi-décembre au Luxembourg, selon Xavier Bettel. (Photo: Romain Gamba / Maison moderne)

Xavier Bettel a annoncé, vendredi, l’arrivée des premières doses de vaccin au Luxembourg pour la mi-décembre. La question du reconfinement sera tranchée lundi, tandis que le salaire minimum sera augmenté de 2,8% au 1er janvier, a décidé le conseil de gouvernement.

«Pour la mi-décembre, on devrait recevoir les premiers vaccins», a annoncé le Premier ministre Xavier Bettel (DP) au terme du conseil de gouvernement organisé ce vendredi matin. Aucune précision, par contre, n’a été communiquée concernant le vaccin retenu, mais le libéral a laissé entendre que l’approche retenue porterait sur un mélange plutôt que sur le choix d’un seul laboratoire. La première livraison devrait être de l’ordre de 45.000 doses, ce qui permettrait la vaccination de 23.000 personnes, vu qu’une double injection est nécessaire.

Afin de respecter ce calendrier, le chef du gouvernement a déclaré «encourager» la commission d’éthique à livrer ses réflexions sur une stratégie de vaccination  le plus tôt possible. Néanmoins, en répondant à une question parlementaire plus tard ce vendredi, la ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP), en a dit davantage sur les populations considérées comme prioritaires pour ce vaccin: 17.000 professionnels de la santé, 90.000 personnes âgées de plus de 65 ans et de 132.000 personnes vulnérables.

SSM et Revis augmentés de 2,8% en janvier

Seule annonce tangible au cours de ce point presse: le salaire social minimum augmentera de 2,8% au 1er janvier 2021. Une hausse prévue par le Code du travail, mais à laquelle le gouvernement a décidé de donner un coup de pouce. «Nous sommes conscients que les plus faibles sont fortement touchés par cette situation. C’est un signal important: le Luxembourg ne laisse pas les plus faibles sur le côté. L’État social fonctionne, et la cohésion sociale est un des fondements du vivre ensemble au Luxembourg.»

Risquant, en ces temps de crise, d’être vécue comme une «double peine» par les entreprises cherchant déjà à survivre, le gouvernement a assorti cette augmentation d’une aide non remboursable forfaitaire de 500 euros par salarié, qui s’ajoute aux régimes d’aides existants. Elle concernera les secteurs les plus affectés par la pandémie, à savoir le tourisme, l’horeca, l’événementiel, le commerce, les centres de formation et les entreprises du secteur culturel.

Le Premier ministre rappelle aussi qu’en cas de fermeture administrative de certaines entreprises dès la semaine prochaine, leurs frais éligibles seraient pris en charge à hauteur de 100%. Quant aux commerces dont le chiffre d’affaires serait altéré d’au moins 25% par la fermeture des cafés et restaurants, le fonds de relance et de solidarité prévoit une aide non remboursable.

Le Revenu d’inclusion sociale (Revis) sera également révisé à +2,8% à compter du 1er janvier. «Il était important, dès le départ, pour le gouvernement de maintenir le pouvoir d’achat des citoyens, surtout ceux qui s’inquiètent pour leur survie», souligne M. Bettel, qui rappelle l’augmentation de 10% de l’allocation de vie chère dès 2021, déjà annoncée ces dernières semaines , ainsi que la prolongation du chômage partiel .

D’autres mesures d’aides ont été entérinées en conseil de gouvernement, comme la rallonge de 20 millions d’euros à l’Office du Ducroire permettant 400 millions d’euros de garanties supplémentaires. Les mutualités de cautionnement des Chambres de commerce et des métiers pourront ainsi renforcer leur accompagnement des entreprises.

Le reconfinement sera décidé lundi

Par ailleurs, l’Exécutif a réitéré sa volonté de patienter jusqu’à lundi pour décider – sur base de la moyenne des nouvelles contaminations – d’une fermeture des lieux où les rassemblements ont lieu sans port du masque comme les restaurants, les cafés et les salles de sport.

M. Bettel et Mme Lenert analyseront la situation et soumettront leurs propositions à la conférence des présidents. Accusé de mépriser la Chambre des députés et de vouloir court-circuiter le processus démocratique, le Premier ministre prend des pincettes, refusant donc toute annonce au grand public avant d’avoir échangé avec les présidents de la Chambre et des partis. Il souhaite également – «sachant que la Chambre est souveraine» – que le Conseil d’État puis la commission de la santé se penchent dès lundi sur le projet de loi Covid, pour un vote à la Chambre mardi, dans l’idéal, et une entrée en vigueur des mesures dès mercredi.

«Il n’y a pas de hausse dramatique (des infections, ndlr) constatée ces dernières semaines, c’est pour cela qu’on peut parler de stabilité», a relativisé l’occupant de l’Hôtel de Bourgogne avant de préciser que, sur la centaine de lits de soins intensifs dont dispose le Luxembourg, 41 le sont par des patients atteints du Covid-19.

«Il n’y a pour le moment pas de déprogrammation générale des interventions dans les hôpitaux luxembourgeois», a ajouté Xavier Bettel. Celui-ci a précisé que sur la journée de jeudi, 519 nouvelles infections au coronavirus ont été recensées au Luxembourg.

«On veut éviter d’avoir davantage de problèmes à Noël et au Nouvel an», a encore souligné le chef du gouvernement.