POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Stratégie vaccinale

AstraZeneca sera réservé aux plus jeunes



Les personnes les plus âgées devraient continuer à recevoir de préférence des doses de vaccin de Pfizer ou de Moderna. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Les personnes les plus âgées devraient continuer à recevoir de préférence des doses de vaccin de Pfizer ou de Moderna. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Au Luxembourg, le vaccin d’AstraZeneca ne devra de préférence pas être utilisé sur les personnes de plus de 65 ans ou sur celles présentant un déficit immunitaire. Ceux de Pfizer et de Moderna restent préférables pour les plus fragiles, selon le CSMI.

L’efficacité du vaccin d’AstraZeneca, autorisé vendredi 29 janvier par l’UE, continuait d’interroger lorsqu’il s’agissait de personnes âgées.

Or, le Conseil supérieur des maladies infectieuses (CSMI) estime, dans une recommandation publiée le 4 janvier relative à la stratégie vaccinale au Luxembourg, qu’il sera préférable de réserver les vaccins d’AstraZeneca aux personnes plus jeunes et à celles qui ne sont pas atteintes d’un déficit immunitaire.

En parallèle, il est donc préférable de privilégier les vaccins à ARNm de Pfizer ou Moderna – les deux autres vaccins autorisés à ce jour en Europe – pour les personnes de plus de 65 ans ou celles présentant une immunosuppression.

Ce, bien sûr, dans la limite des stocks, puisque le CSMI précise que «dans l’hypothèse d’une pénurie de vaccins», il recommanderait alors «l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca pour toutes les catégories d’âge et les groupes à risque».

Pour justifier sa décision, le CSMI se garde de dire que le vaccin d’AstraZeneca n’est pas efficace concernant les personnes âgées ou immunodéprimées. «L’efficacité du vaccin d’AstraZeneca contre les formes sévères (hospitalisation) et le décès est excellente, quelle que soit la classe d’âge», note-t-il ainsi. Tout en ajoutant que «les données d’efficacité pour certains groupes cibles sont actuellement limitées».

La stratégie vaccinale en six phases présentée la semaine dernière par le ministère de la Santé serait donc impactée par les recommandations du CSMI si celles-ci sont suivies. Ce qui devrait être le cas, les ministres ayant donné leur accord avec les recommandations du CSMI lors du conseil de gouvernement de vendredi.

Mais ces recommandations pourraient être adaptées, remarque le CSMI, les études d’efficacité vaccinale sur les vaccins d’AstraZeneca étant toujours en cours, notamment concernant son efficacité sur les divers groupes cibles.