POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Covid-19

Vaccination: l’accélération du mois d’avril est une réalité



En l’espace de 16 jours, depuis le 29 mars, le Luxembourg a utilisé 54.796 doses. Pour un total qui s’élevait à 141.352 doses mardi soir.  (Photo: Romain Gamba/archives Maison Moderne)

En l’espace de 16 jours, depuis le 29 mars, le Luxembourg a utilisé 54.796 doses. Pour un total qui s’élevait à 141.352 doses mardi soir.  (Photo: Romain Gamba/archives Maison Moderne)

Le Luxembourg a vacciné pratiquement autant de monde en un peu plus de deux semaines que durant tout le mois de mars. L’accélération tant attendue est donc bien là. Et le meilleur est forcément à venir. 

«La campagne de vaccination va s’accélérer.» S’il y a bien une phrase qu’on a entendue depuis début janvier, c’est celle-là. Et ce dans tous les pays du monde, et plus spécialement ceux de l’Union européenne. À force de l’entendre dans toutes les langues et à toutes les sauces sans forcément la voir suivie d’effets, on avait fini par ne plus vraiment y prêter une attention démesurée lorsque Jean-Claude Schmit , le directeur de la Santé, puis  Xavier Bettel (DP), le Premier ministre, avaient évoqué, fin mars, «une campagne qui allait prendre de l’ampleur» durant le mois d’avril  au Luxembourg.  

Plus de 100 millions de vaccinations dans l’UE

Mais force est de constater que l’accélération tant attendue semble désormais bien là. D’ailleurs, ce mercredi, Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, y a été de son petit «cocorico»: «La vaccination s’accélère dans toute l’Europe! Ce mardi, les États membres avaient reçu plus de 126 millions de doses de vaccin. Et je suis heureuse de pouvoir annoncer que nous avons aujourd’hui franchi le cap des 100 millions de vaccinations dans l’UE. […] Sur ces 100 millions de vaccinations, plus d’un quart sont des deuxièmes doses, ce qui signifie que nous avons aujourd’hui plus de 27 millions de personnes intégralement vaccinées!»

Voilà donc pour l’Europe. Mais à un niveau luxembourgeois, cette accélération se marque aussi clairement dans les chiffres de la campagne. Si on jette un œil au rapport journalier du lundi 29 mars dernier, qui faisait le point sur la situation concernant la pandémie au Luxembourg, on constate que 86.556 doses avaient été administrées. Alors que le même rapport, mais daté de ce mercredi, faisait quant à lui état de 141.352 doses. En l’espace de 16 jours (majoritairement les semaines 13 et 14 du graphique ci-dessus), le Luxembourg a donc vacciné près de 55.000 personnes. Soit pratiquement autant que la totalité des injections effectuées en mars (un peu moins de 58.000 doses)!

Une augmentation importante donc, dont on peut penser qu’elle a été provoquée par deux facteurs. D’une part, l’accélération des livraisons de vaccins de la part des producteurs et, d’autre part, l’utilisation accrue de ces mêmes vaccins par les autorités luxembourgeoises. Puisque depuis quelques semaines, 75% des doses d’AstraZeneca et Pfizer-BioNTech sont injectées. Contre 50% précédemment .

Va-t-on plus vacciner en un mois que de janvier à fin mars?

Ce qui mène aujourd’hui le Luxembourg à consommer 73,6% de ses stocks de vaccins, si on se fie aux chiffres transmis par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). Plaçant désormais notre pays dans la moyenne des États membres de l’Union européenne,  après avoir été longtemps à la traîne

Si on croit le programme des livraisons prévues pour la fin de ce mois, cette campagne devrait encore s’accélérer davantage. Les plus grosses arrivées sont, en effet, programmées fin avril (les semaines 15, 16 et 17 dans le tableau ci-dessus). Reste à voir si elles seront bien respectées. On sait que cela a déjà posé pas mal de soucis par le passé… Et on sait aussi que Johnson & Johnson a déjà annoncé le report de son déploiement en Europe , après les premières doses livrées cette semaine. 

Reste que si tout ce qui a été annoncé est globalement respecté, le Luxembourg devrait terminer le mois d’avril en ayant vacciné davantage en 30 jours que durant les trois mois qui avaient précédé! Ce qui serait un bon signal envoyé à toute la population.  

Histoire donc de mettre un peu de côté les lenteurs de ce début d’année  et l’idée que l’Europe reste en retard quant au pourcentage de sa population déjà vaccinée. À ce niveau-là, on ne peut que se féliciter de l’annonce faite par Ursula von der Leyen, ce mercredi, de l’arrivée de 50 millions de doses supplémentaires. Elles seront livrées par Pfizer-BioNTech à l’UE au cours du deuxième trimestre de cette année, à compter du mois d’avril. À l’échelle du Luxembourg, cela représente tout de même 70.000 doses…