POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Covid-19

La pandémie accélère en Europe



En Europe, la pandémie est en train de s’intensifier.  (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

En Europe, la pandémie est en train de s’intensifier.  (Photo: Nader Ghavami/Maison Moderne)

Le Luxembourg n’est pas le seul pays à constater une dégradation des chiffres sur le front sanitaire. En Allemagne, la situation préoccupe de plus en plus les autorités.

De l’autre côté de la Moselle, l’Allemagne connaît actuellement une recrudescence des nouvelles infections au Covid-19. En 24 heures, l’institut de veille sanitaire Robert Koch a enregistré 50.196 nouveaux cas positifs. Un record puisque l’Allemagne n’avait jamais dépassé le seuil de 50.000 nouveaux cas quotidiens depuis le début de la pandémie.

Le taux d’incidence sur sept jours s’élève à 249,1 pour 100.000 habitants au niveau national. Mais certains länder sont plus touchés que d’autres. C’est le cas de la Saxe, qui affiche un taux d’incidence sur sept jours à 521, de la Thuringe, avec un taux à 469,2, ou encore de la Bavière, avec un taux d’incidence de 427.

À noter également que le nombre de décès en 24h s’est élevé à 235, un chiffre lui aussi en augmentation. Les services hospitaliers allemands sont clairement sous pression et des transferts de patients ont commencé pour soulager les régions les plus touchées.

Certains gouvernements régionaux vont d’ailleurs prendre de nouvelles mesures sanitaires. À Berlin, par exemple, il faudra être vacciné pour aller au cinéma ou dans les bars et les restaurants sans terrasse.

Les indicateurs grimpent en Belgique et en France

Sur la première semaine de novembre, la Belgique a affiché une moyenne de 8.236 nouvelles contaminations par jour, soit une hausse de 5% par rapport à la semaine précédente. Les données de l’Institut scientifique de santé publique Sciensano montrent une accélération de la pandémie. Le virus n’avait plus autant circulé depuis près d’un an.

Le nombre moyen d’admissions à l’hôpital est en hausse de 29,2% et, toujours sur la première semaine de novembre, le nombre de décès a augmenté de 3% pour afficher une moyenne de 22,3 décès par jour.

Dans l’Hexagone, tous les voyants sont au rouge ou presque. Le nombre moyen de nouveaux cas quotidiens est de 7.138 cas positifs, soit une hausse de 22,62% sur sept jours. Idem pour le taux d’incidence (75,96 au niveau national), qui affiche une progression de 22,39% sur sept jours. Une hausse qui a obligé le gouvernement français à imposer le masque dans les écoles dans au moins 39 départements.

Le président Emmanuel Macron s’est adressé aux Français mardi en demandant à sa population de se faire vacciner.

5 millions de décès depuis deux ans

Aux Pays-Bas, le nombre des nouvelles contaminations atteint également les mêmes niveaux qu’en décembre 2020 avec plus de 12.000 nouvelles infections par jour.

Le Danemark, qui avait abandonné toutes les mesures sanitaires il y a deux mois, a fait marche arrière en rétablissant un passeport sanitaire face à l’accélération de la pandémie. Malgré un taux de vaccination de plus de 85%, le nombre de nouvelles contaminations a récemment augmenté pour dépasser les 2.000 cas par jour.

Dans le monde, les États-Unis, qui ont récemment rouvert leurs frontières , restent le pays le plus touché par la pandémie avec 759.000 décès et 98.390 nouvelles infections en 24h.

À Shanghai, le marathon, qui devait avoir lieu le 28 novembre prochain, a été reporté en raison d’un regain de la pandémie en Chine, qui poursuit une stratégie extrêmement stricte de «zéro contamination».

Depuis début décembre 2019, la pandémie a fait plus de 5 millions de décès dans le monde.