ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Pandémie

Échec du CovidCheck chez Luxair



Les salariés de Luxair ne devraient pas passer sous CovidCheck. (Photo d’archives: Luxair Group)

Les salariés de Luxair ne devraient pas passer sous CovidCheck. (Photo d’archives: Luxair Group)

La délégation du personnel a émis un avis négatif sur la mise en place du CovidCheck chez Luxair. La direction souhaitait l’introduire partiellement à partir du 15 novembre.

Luxair a fait partie des premières entreprises à affirmer sa volonté de mettre en place le CovidCheck au travail. Son CEO, Gilles Feith , misait sur une obligation en réunion et en formation dans un premier temps, avant une généralisation dans l’ensemble des bâtiments au 1er décembre.

C’était sans compter sur la nécessité, pour les entreprises de plus de 150 salariés, de prendre la décision en commun accord avec la délégation du personnel. Or, cette dernière vient de rendre un avis négatif sur la demande d’introduction du CovidCheck. La direction souhaitait l’appliquer à partir du 15 novembre dans toutes les réunions du conseil d’administration, du comité exécutif, entre la direction et les représentants du personnel, et toutes les autres de plus de dix personnes, lors des formations et à l’ensemble des salariés et visiteurs du bâtiment administratif de Munsbach. Dans un courrier envoyé aux salariés, auquel Paperjam a eu accès, la délégation du personnel explique qu’elle ne voit pas la «nécessité d’introduire un tel régime au sein de Luxair».

Elle met en avant le risque sanitaire créé par l’abandon des gestes barrières et une fragilisation de la cohésion sociale entre les vaccinés et les non-vaccinés. À la fin de leur courrier, les représentants du personnel indiquent qu’ils pourraient valider une introduction partielle du CovidCheck seulement si les frais des tests étaient pris en charge par l’employeur, si le temps nécessaire pour les réaliser était compté sur le temps de travail et si cela ne menait à aucun traitement de données personnelles, ni à aucune sanction pour un salarié le refusant.

Pas de nouvelles négociations en vue

«La délégation a envoyé son avis, à la direction de revenir vers nous, ou pas», résume Paul de Araujo, en charge du dossier au LCGB. Mais, telle quelle, «l’implémentation du CovidCheck ne se fera pas».

Interrogé sur la possibilité de nouvelles négociations, Gilles Feith confirme que le CovidCheck ne sera pas mis en place chez Luxair. «Les mesures proposées étaient très sensées. C’est triste de voir que notre délégation n’a pas compris. J’espère que leur position évoluera, vu que nos passagers sont soumis à des mesures de CovidCheck.» Il rappelle en même temps la volonté de Luxair de proposer la vaccination Covid en entreprise. 

Le CovidCheck reste cependant d’application dans la cantine de l’entreprise, comme imposé par la loi. Il ne s’impose pas nécessairement au personnel navigant, même lorsqu’il est obligatoire pour les passagers, précise Gilles Feith.