POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Loi Covid

Les cantines d’entreprise passent aussi sous CovidCheck



Le CovidCheck deviendra obligatoire pour servir ou manger dans un restaurant d’entreprise. (Photo: Shutterstock)

Le CovidCheck deviendra obligatoire pour servir ou manger dans un restaurant d’entreprise. (Photo: Shutterstock)

Le CovidCheck devrait aussi s’imposer dans les restaurants des entreprises, confirme le ministère de la Santé. Luxair a déjà réfléchi à la réorganisation de sa cantine.

Il ne sera bientôt plus possible de manger au restaurant sans présenter son CovidCheck,  si la loi Covid présentée par le gouvernement est votée pour le 18 octobre . Mais qu’en sera-t-il des cantines d’entreprise? Elles seront «soumises, comme tous les restaurants, à l’exception des cantines scolaires et universitaires, au régime CovidCheck à partir du 1er novembre 2021», précise le ministère de la Santé. Aucune exception n’est prévue selon la taille du restaurant. «À noter que le régime CovidCheck reste optionnel pour les terrasses», ajoute-t-il. Test, vaccin ou guérison du Covid-19 ne seront pas non plus exigés pour la vente à emporter.

CovidCheck ou take-away chez Luxair

Le CEO de Luxair,  Gilles Feith , «salue la décision, qui donnera à la majorité du personnel la possibilité de manger convenablement au restaurant». Il prévoit une vérification du CovidCheck à la caisse, par le personnel de cuisine. «Si la personne ne l’a pas, elle ne peut pas prendre place en salle et doit manger dans son bureau ou ailleurs avec les règles de distanciation.»

Du moins pour l’instant, puisqu’à terme, il envisage de rendre le CovidCheck obligatoire dans l’ensemble de l’entreprise . «Nous étudions la possibilité de faire cela en deux phases, afin de donner le temps aux gens de se faire vacciner.» Avec, d’abord, une obligation en réunion ou en formation. Puis, une généralisation attendue d’ici le 1er décembre.

Côté cantine, si l’attente à la caisse devient trop longue, le plan B consiste en un contrôle des QR codes par des membres du personnel de sécurité de Luxair. Précisons que 400 à 600 repas sont servis chaque jour dans le restaurant de l’entreprise.

Les 25 employés de la cantine du groupe (cuisine, service) devront eux aussi montrer patte blanche, puisque l’obligation de CovidCheck au restaurant concerne aussi bien les clients que le personnel. «Je ne sais pas si toutes ces personnes sont vaccinées ou non. De toute façon, il s’agit d’une directive de la Santé», rappelle Gilles Feith.

D’autres entreprises restent dans l’expectative. Comme Post Luxembourg qui n’a pas décidé, pour l’instant, si elle mettrait en place le CovidCheck en entreprise (facultatif), ni comment s’organisera sa cantine où le CovidCheck devient obligatoire. De même pour Cargolux, qui «évaluera tout changement une fois que la loi sera passée». CFL Multimodal, qui sert 50 repas par jour, attend aussi le vote du 18 octobre. PwC s’en remettra, de son côté, aux instructions de son fournisseur. L’un des plus importants au Luxembourg, Sodexo, n’a pas répondu à nos sollicitations sur le sujet.