POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Déclaration publiée au mémorial

L’hommage du gouvernement au Grand-Duc Jean



234821.jpg

Les membres du gouvernement ont respecté une minute de silence à la mémoire du Grand-Duc Jean avant d’effectuer les travaux sur le budget. (Photo: Matic Zorman)

Le gouvernement a publié mercredi matin au Journal officiel une déclaration d’hommage au Grand-Duc Jean décédé dans la nuit de lundi à mardi.

Annoncée par le Premier ministre Xavier Bettel lors de son allocution mardi matin, la déclaration grave dans le Mémorial, recueil de tous les actes législatifs et réglementaires du Grand-Duché, l’hommage du gouvernement au défunt monarque.

«Le Grand-Duc Jean occupe une place particulière dans le cœur de notre Nation», rappelle le gouvernement, louant son «dévouement sans faille pour Sa Patrie» qu’il a contribué à libérer du joug nazi en 1944. «Son règne de presque 36 ans a coïncidé avec la transformation durable du Luxembourg», poursuit l’hommage, notant également que S.A.R. le Grand-Duc Jean avait été honoré du prix international d’Aix-la-Chapelle en 1986 au nom du peuple luxembourgeois.

Un monarque proche de son peuple

La déclaration fait l’éloge de sa «sérénité rassurante» ainsi que de sa «grande ouverture d’esprit et Sa capacité d’être toujours à l’écoute», des qualités qui le rendaient proche de son peuple avec lequel il «entretenait un contact direct et chaleureux».

L’engagement de S.A.R. le Grand-Duc Jean est également souligné, que ce soit en faveur des jeunes – notamment à travers le scoutisme –, du sport, de l’environnement et de la santé.

La déclaration du gouvernement est signée par tous les membres du gouvernement: Xavier Bettel, Étienne Schneider, Félix BrazJean AsselbornRomain Schneider , François Bausch , Pierre Gramegna , Dan Kersch , Claude Meisch , Corinne Cahen , Carole Dieschbourg , Marc Hansen , Claude Turmes , Paulette Lenert , Sam Tanson , Taina Bofferding et Lex Delles .

Le décès de la Grande-Duchesse Joséphine-Charlotte en janvier 2005 avait également donné lieu à une déclaration du gouvernement Juncker-Asselborn I publiée au Mémorial, rappelant «l’image qu’Elle reflétait d’une famille unie et exemplaire» et faisant l’éloge d’«un dévouement qui n’allait jamais se démentir (…) avec la retenue naturelle qui La caractérisait».