ENTREPRISES & STRATÉGIES — Commerce

Résultats trimestriels

Kinepolis creuse sa dette, mais ne s’avoue pas vaincu



Le Luxembourg est le marché sur lequel Kinepolis Group a accusé la perte la moins élevée de sa fréquentation – de -75% – parmi les marchés où il a pu exploiter ses salles au premier trimestre 2021. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Le Luxembourg est le marché sur lequel Kinepolis Group a accusé la perte la moins élevée de sa fréquentation – de -75% – parmi les marchés où il a pu exploiter ses salles au premier trimestre 2021. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

La crise sanitaire a continué à peser sur les résultats financiers de l’exploitant de salles de cinéma, dont l’endettement est monté de 5% en trois mois, à 539,6 millions d’euros.

Kinepolis a accueilli 400.000 visiteurs dans son réseau mondial de salles de cinéma au premier trimestre 2021, soit 5% du total des tickets vendus à la même période un an plus tôt, a-t-il annoncé jeudi matin.

L’exploitant de salles de cinéma a – sans surprise – terminé le trimestre sur une perte nette et a creusé son endettement financier de 5% en trois mois, pour atteindre 539,6 millions d’euros.

«D’un point de vue financier, Kinepolis se porte toujours bien. Le premier trimestre se caractérise par un plus grand nombre de fermetures qu’en automne 2020, et dans ce contexte, nous parvenons à limiter la perte de liquidités à -4,7 millions d’euros par mois», souligne dans un communiqué Eddy Duquenne, CEO de l’entreprise.

Celle-ci rappelle avoir souscrit à un crédit de 80 millions d’euros au début de cette année, couplé à une prolongation de la suspension des convenances bancaires jusqu’au 30 juin 2022, histoire de s’assurer un ballon d’oxygène d’ici à la reprise de ses activités.

50.000 spectateurs au Luxembourg

Car, pour l’heure, seules les salles obscures situées aux États-Unis, en Espagne et au Luxembourg ont pu rouvrir, avec une jauge limitée et une programmation réduite, suite au report des superproductions américaines notamment.

Cela s’en ressent dans le classement des films à succès dans les salles Kinepolis puisqu’à côté des longs métrages sortis récemment, comme «Godzilla vs Kong», figurent pas mal de références locales, dont «Gott, du kannst ein Arsch sein» au Grand-Duché.

Avec trois cinémas dans le pays, Kinepolis a accueilli 50.000 spectateurs entre sa réouverture du 13 janvier et le 31 mars. C’est 75% de moins sur un an, soit la plus faible diminution enregistrée sur l’ensemble des marchés où le groupe est actif, juste derrière les États-Unis (-82%) et l’Espagne (-85,5%).

En France, Kinepolis attend la réouverture des salles de cinéma pour inaugurer son multiplexe de Metz, au centre commercial Waves Actisud, doté de six salles d’environ 900 places assises. Les travaux sont désormais terminés et le groupe ambitionne d’accueillir 300.000 spectateurs par an dans cette nouvelle infrastructure.

Au total, le groupe coté à la Bourse de Bruxelles exploite 114 cinémas, dont 58 en Europe. Au Luxembourg, Kinepolis emploie une soixantaine de salariés.