LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Sorties

Réouverture

Une reprise au ralenti dans les cinémas



Peu de monde au cinéma pour la reprise chez Kinepolis, qui mise plutôt sur le week-end. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Peu de monde au cinéma pour la reprise chez Kinepolis, qui mise plutôt sur le week-end. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

La réouverture s’est faite en douceur dans les cinémas Kinepolis ce mercredi, avec un certain succès pour le film «Master». Le Kursaal et le Waasserhaus reprendront, quant à eux, leurs activités vendredi.

Les cinéphiles avaient peut-être entouré la date dans leurs agendas: mercredi 13 janvier marquait la réouverture des cinémas Kinepolis au Luxembourg. En tout cas, ils ne se sont pas pour autant rués dans les salles. «Les premières séances étaient plutôt calmes», témoigne Christophe Eyssartier, responsable du groupe au Luxembourg. «C’est normal, c’est le premier jour, en pleine semaine. On attend surtout la fin du week-end pour faire un premier bilan.» Difficile également de comparer cette réouverture à celle de cet été , qui avait suivi une longue période de confinement.

1.000 préventes pour «Master»

Le responsable ne donne pas de chiffres sur les préventes pour le reste de la semaine, mais note cependant le succès du film indien «Master», qui a déjà enregistré 1.000 réservations. «Ce qui est un peu étonnant, il y a sûrement eu du bouche à oreille autour de ce film», analyse-t-il. De nouvelles séances ont donc dû être ajoutées. Trouver des nouveautés n’était pourtant «pas évident» , rappelle-t-il, à l’heure où les cinémas de nos voisins sont fermés. «Nous avons quand même pu mettre quelque chose en place qui répond à chaque envie.» Il compte beaucoup sur les films «The Witches», «Wolfwalkers», «Big Trip», ainsi que deux productions Netflix, «The Midnight Sky» et «Mank».

Christophe Eyssartier se dit en tout cas «heureux» d’avoir pu rouvrir et «offrir une alternative aux clients», tout en permettant aux salariés de reprendre le travail.

Pour visionner un film des cinémas Caramba, il faudra attendre le week-end. De premières diffusions sont programmées vendredi après-midi et s’étendent jusqu’à dimanche. «Nous allons démarrer en douceur», indique Raymond Massard, à la tête de l’asbl Images Animées, qui gère le Kursaal de Rumelange et le Waasserhaus de Mondorf-les-Bains. Si les visiteurs répondent présent, il envisagera peut-être une reprise en semaine également. Ouvertes mercredi, les préventes n’ont rien donné pour le moment. «Les gens ont plutôt tendance à acheter en caisse», explique-t-il. À suivre…