POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

Succession de Mario Centeno

L’Eurogroupe va se chercher un nouveau chef



Pierre Gramegna fait figure de successeur potentiel au Portugais Mario Centeno à la présidence de l’Eurogroupe. (Photo: Shutterstock)

Pierre Gramegna fait figure de successeur potentiel au Portugais Mario Centeno à la présidence de l’Eurogroupe. (Photo: Shutterstock)

Mario Centeno, ministre portugais des Finances et président de l’Eurogroupe, quitte la politique. Pierre Gramegna pourrait briguer son mandat à la tête du cercle des ministres des Finances européens.

Le ministre des Finances portugais, Mario Centeno, a démissionné de son poste ce mardi 9 juin. L’annonce était dans l’air, mais cette fois l’intéressé a lui-même annoncé qu’il quitterait son poste le 15 juin prochain.

L’économiste de 53 ans viserait le poste de gouverneur de la Banque du Portugal qui doit se libérer le 7 juillet.

Mais l’homme est aussi le président de l’Eurogroupe, ce cercle informel composé des ministres des Finances de la zone euro. Son mandat doit prendre fin le 13 juillet et M. Centeno a également annoncé qu’il ne briguerait donc pas de second mandat.

Il lancera ce jeudi un appel à candidatures, et l’élection devrait se dérouler le 9 juillet prochain. Il s’en va donc après avoir âprement négocié avec ses pairs un plan d’urgence européen de 540 milliards d’euros pour faire face à la crise sanitaire.

Pierre Gramegna intéressé

Parmi les candidats, le nom du ministre des Finances luxembourgeois, Pierre Gramegna  (DP), est cité. Sur RTL, il a d’ailleurs récemment déclaré que «ce serait un honneur si une telle chose pouvait arriver». Il faisait déjà  partie des candidats potentiels  lors de l’élection du Portugais, en décembre 2017.

Lors de la précédente crise, le poste était occupé par un autre Luxembourgeois , Jean-Claude Juncker .

Les autres candidats potentiels sont l’Espagnole Nadia Calvino et l’Irlandais Paschal Donohoe.