POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Inondations

Une catastrophe très coûteuse pour les assureurs



Selon les derniers chiffres de l’Association des compagnies d’assurances (ACA), 1.000 véhicules sont définitivement hors d’usage. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Selon les derniers chiffres de l’Association des compagnies d’assurances (ACA), 1.000 véhicules sont définitivement hors d’usage. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Au lendemain des inondations des 14-15 juillet dernier, l’estimation des dégâts tournait autour de 50 millions d’euros. Une semaine plus tard, les assureurs évaluent désormais le montant des dédommagements à venir à 120 millions d’euros.

Dans une communication officielle, l’ACA assure qu’il s’agit de «la catastrophe la plus coûteuse de l’histoire de l’assurance luxembourgeoise», dépassant les 100 millions d’euros de dédommagement, après la tornade à Pétange et Bascharage en août 2019. Réévaluant à la hausse les dégâts causés par les inondations en chiffrant les indemnisations à 120 millions d’euros. 

Dans le détail, l’ACA souligne avoir enregistré 6.000 dossiers de dommages aux habitations liés aux inondations et 1.000 véhicules sont définitivement hors d’usage.

Pour rappel, en 48 heures, les énormes niveaux de précipitations – de 60 à 80L/m2, parfois jusqu’à 100 –, s’ils n’ont pas causé de blessés –  à la différence de la Belgique et de l’Allemagne  –, ont eu  des conséquences «dramatiques» . «Des gens ont tout perdu», avait déploré Xavier Bettel, qui n’a pas hésité à chausser ses bottes pour constater les dégâts au plus près des sinistrés. 

Les inondations ont été classées «catastrophe naturelle» et  le gouvernement a pu débloquer une enveloppe financière de 50 millions d’euros d’aides directes – plus que les 30 millions débloqués en 2017, lors de la dernière catastrophe naturelle.

230 millions de dégâts en trois ans

Sur les trois dernières années, les catastrophes naturelles sont devenues plus régulières (vallée de l’Ernz en 2018, tornade en 2019 et orages violents en juin dernier). Poussant les assureurs à indemniser les assurés à hauteur de 230 millions d’euros au total. «Ces montants démontrent l’ampleur des pertes des clients causées par les catastrophes naturelles et dépassent largement les primes d’assurances encaissées pour couvrir ces risques», explique l’ACA.

Pour autant, grâce aux engagements financiers, des assureurs luxembourgeois pourront compter sur «une bonne solidité financière, les programmes de réassurance de qualité en place et la capitalisation élevée des assureurs concernés, affichant des taux de marge de solvabilité de plus de 200%», explique l’ACA.