POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Bilan partiel

Le Luxembourg à l’épreuve des inondations



Dans le Grund, l’Alzette est sortie de son lit pour envahir trottoirs, rues et parkings. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Dans le Grund, l’Alzette est sortie de son lit pour envahir trottoirs, rues et parkings. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Après plusieurs jours de fortes précipitations, le Luxembourg doit faire face à de nombreuses inondations et des dégâts matériels. Un conseil de gouvernement exceptionnel est prévu à 17h. Il sera suivi d’une conférence de presse du Premier ministre et de la ministre de l’Intérieur.

Routes fermées, trains bloqués, caves inondées… Depuis mercredi soir, les fortes pluies ont causé des dégâts partout dans le pays. Au fil des heures, la situation a empiré. Le CGDIS se prépare ainsi à évacuer des habitants d’Echternach, mais aussi de Vianden.

Un conseil de gouvernement exceptionnel se réunira à 17h, après quoi le Premier ministre Xavier Bettel (DP) et la ministre de l’Intérieur Taina Bofferding (LSAP) feront un état des lieux.

La situation générale demeure extrêmement préoccupante.

- En ce qui concerne les trains, plusieurs tronçons restent bloqués, comme entre Luxembourg et Troisvierges.

De même pour celui qui relie le Grand-Duché à Thionville. Des bus de substitution sont mis en place.

Les trains ne devraient pas circuler avant lundi matin.

Tous les trains de jeudi soir et vendredi sont en tout cas annoncés comme supprimés sur le site des CFL, dans un sens comme dans l’autre.

Les lignes de train sont à l’arrêt aussi dans le sud de la Belgique.

- Côté route aussi, plusieurs tronçons sont toujours barrés, par exemple la N3 Hesperange-Howald. Les autoroutes sont régulièrement déblayées.

Meteolux a enregistré deux records absolus d’intensité de précipitations pour un mois de juillet. Les précipitations maximales en 12 heures et 24 heures ont respectivement atteint des cumuls de 74,2L/m² et 79,4L/m², reléguant ainsi les précédents records survenus le 22 juillet 2016 au second rang (resp. 60,4L/m² et 70,6L/m²).

Le pays est passé en vigilance rouge («danger extrême») de crue jusqu’à 23h59 ce jeudi. Pour l’instant, la journée de vendredi reste en vert, «aucune vigilance particulière». Les prévisions sont de 1 à 3 litres de pluie par m2, contre 3 à 5 ce jeudi.  Selon les dernières prévisions, elle devrait s’arrêter ce week-end pour laisser place à un temps nuageux à peu nuageux dimanche.

La station météorologique explique la situation par un «système frontal quasi stationnaire associé à une dépression au-dessus de l’Allemagne qui a provoqué des pluies continues et fortes sur le Grand-Duché en présence d’une masse d’air très humide».

- Plusieurs cours d’eau sont sortis de leur lit, comme l’Alzette, qui a inondé le Grund et la place Dargent à Luxembourg-ville. Le Premier ministre Xavier Bettel  (DP) et la présidente de la cellule de crise Taina Bofferding (LSAP) se sont rendus sur place pour constater les dégâts.

Plus au nord, à Echternach, la Sûre a inondé la ville, qui a annoncé l’évacuation des personnes sinistrées vers le Trifolion.

44 personnes ont déjà été évacuées par bateau à Born.

L’Association des compagnies d’assurances et de réassurances (ACA) évalue les dommages à 50 millions d’euros.

- L’Horesca demande le déclenchement de l’état de catastrophe naturelle, ce qui permettrait d’obtenir une aide pour les entreprises touchées.

- Le Luxembourg a annoncé son soutien à la Belgique, qui fait face à des dégâts plus prononcés.

- Approvisionnement en eau potable, distribution du courrier ou encore guichets publics connaissaient aussi ce jeudi des perturbations un peu partout au Luxembourg. Plusieurs écoles du pays sont restées fermées.

- Selon le dernier bilan réalisé à 9h ce matin, la police et le Corps grand-ducal d’incendie et de secours (CGDIS) avaient déjà effectué plus de 1.200 interventions liées aux intempéries (sauvetages et mise en sécurité). Aucun blessé n’était à déplorer.