COMMUNAUTÉS & EXPERTISES — Expertises

PERSPECTIVES D’INVESTISSEMENT

Le Bitcoin est-il une crypto-monnaie pour vous?



 Il est recommandé d’accompagner les investisseurs afin de comprendre ensemble si ces monnaies leur conviennent ou non.  (Photo : Capital Group)

Il est recommandé d’accompagner les investisseurs afin de comprendre ensemble si ces monnaies leur conviennent ou non. (Photo : Capital Group)

Aborder le sujet du bitcoin et des crypto-monnaies constitue dans certains cas un véritable challenge. Plutôt que de dissuader les investisseurs, il est surtout recommandé de les accompagner et de tenir compte de leur appétence au risque afin de comprendre ensemble si ces monnaies leur conviennent ou non.

Pour un investisseur, la peur est grande de passer à côté d’une opportunité. En particulier lorsqu’il s’agit d’un actif ayant gagné plus de 500.000% en quelques années. Le bitcoin et les crypto-monnaies fascinent. Plutôt que d’ignorer le sujet, il est recommandé aux professionnels de la finance, tels que les banquiers et autres conseillers financiers, de l’aborder avec leurs clients pour cerner leur tolérance au risque. «Si un client souhaite acheter des bitcoins, il est dans votre intérêt de ne pas l’en dissuader. En effet, détenir une petite quantité peut lui apprendre beaucoup», explique Barbara Burtin, Analyste d’investissement actions.

L’effet yoyo du bitcoin

S’il est de plus en plus prisé, le bitcoin n’est pas la seule monnaie virtuelle assortie d’une cryptographie avancée. Citons également l’Ethereum, le Ripple et le Litecoin. La particularité du bitcoin? Cette devise créée en 2008 par un programmateur anonyme à partir d’un processus de minage (ou «mining» en anglais) ne repose sur aucune autorité centrale, banque ou État souverain.

Le minage des bitcoins Capital Group

Le minage des bitcoins Capital Group

Si vous souhaitez approfondir votre connaissance sur ce sujet, découvrez les analyses chiffrées de l’expert de Capital Group, Barbara Burtin, Analyste d’investissement actions ici.

«Le bitcoin attire l’attention à chaque fois que sa valeur bondit. Les adeptes de la spéculation doivent toutefois garder en tête qu’il peut aussi chuter de manière importante. Sa volatilité est donc extrême», précise Alan Wilson, Gérant de portefeuille. L’introduction en bourse de la plateforme de trading Coinbase (86 milliards USD) a par exemple provoqué une hausse des crypto-monnaies.

La prudence de rigueur

Une fois le b.a.-ba expliqué, il est nécessaire d’aborder d’autres aspects du bitcoin. À commencer par le fait que ses résultats spectaculaires dans le passé ne représentent pas une garantie pour le futur. Un client souhaite absolument dédier une partie de son portefeuille au bitcoin? Mieux vaut ne pas y consacrer plus de 1%. «S’il insiste, conseillez-lui de ne pas investir plus qu’il ne serait prêt à perdre. Détenir une petite quantité de crypto-monnaie est une expérience riche en apprentissages. Avoir des intérêts en jeu est un bon moyen de se familiariser avec ce type d’actifs», précise Barbara Burtin.

Détenir une petite quantité de crypto-monnaie est une expérience riche en apprentissages. Avoir des intérêts en jeu est un bon moyen de se familiariser avec ce type d’actifs.
Barbara Burtin

Barbara Burtin,  Analyste d’investissement actions,  Capital Group

Le bitcoin, risqué…

«Certains clients peuvent revoir leur position vis-à-vis du bitcoin une fois ses limitations connues», reconnaît Douglas Upton, Analyste d’investissement actions. Quels sont ces risques? Le fait qu’il ne s’agit pas d’un moyen d’échange habituel. Il est également peu probable que les pouvoirs publics autorisent son utilisation généralisée et non contrôlée. «L’objectif du bitcoin est de remplacer les monnaies souveraines. Si on le laisse se démocratiser, la capacité des banques centrales à fixer leur politique monétaire et des autorités à taxer les bénéfices et le patrimoine seront réduites.» Certains pays comme la Corée du Sud, la Chine ou les États-Unis ont ainsi durci les conditions d’utilisation de cette monnaie.

Si de nombreux investisseurs considèrent les crypto-monnaies comme un moyen de stocker de la valeur, le bitcoin n’est en réalité pas une réserve de valeur stable. En cas de code d’accès égaré ou de vol, il est bien difficile de trouver de l’aide.

À l’inverse d’autres grandes devises rapportant des intérêts, détenir des bitcoins peut vous coûter plus que cela ne vous rapporte. Enfin, cette crypto-monnaie n’offre pas toujours une couverture optimale contre les pertes lorsque les marchés d’actions reculent. «Son efficacité en tant que couverture n’est pas encore démontrée. Les investisseurs doivent se montrer prudents concernant ses réactions au marché», déclare Jens Sondergaard, Analyste spécialisé dans les monnaies et devises.

L’efficacité des bitcoins en tant que couverture n’est pas encore démontrée. Les investisseurs doivent se montrer prudents concernant ses réactions au marché. 
Jens Sondergaard

Jens Sondergaard ,  Analyste spécialisé dans les monnaies et devises,  Capital Group

… mais plein de potentiel

Malgré leurs risques, les crypto-monnaies sont une véritable source d’innovation en termes de technologies. À commencer par la blockchain. En effet, le bitcoin apparaît comme la première application de ce grand livre numérique servant à tracer les opérations et constitué d’opérations enregistrées sous forme de blocs d’information pour faciliter la gestion des transactions financières.

Les crypto-monnaies offrent également la possibilité aux investisseurs de détenir, échanger et utiliser des «jetons» pour acheter des biens et des services, permettant à des entreprises de lever des fonds et de financer des projets. Un risque de fraude existe toutefois. Enfin, ces monnaies virtuelles peuvent apparaître comme des alternatives attractives et un actif de réserve dans certaines régions où les monnaies et devises sont instables.

Explorer les options liées aux crypto-monnaies reste donc intéressant pour mieux cerner la psychologie de l’investisseur, sa réaction à une forte volatilité, sa tolérance au risque et, par conséquent, déterminer la meilleure allocation d’actifs pour son portefeuille. «Le comportement est tellement important lorsque nous investissons que, dans ce cas, le bitcoin devient secondaire. Un tel investissement est révélateur», conclut Barbara Burtin.

Le sujet des crypto-monnaies vous interpelle? Capital Group vous en dit plus!