ENTREPRISES & STRATÉGIES — Artisanat

Revue de presse

Battin stimule la Brasserie Nationale



Outre les bons résultats de Battin, le directeur général, Frédéric de Radiguès, se félicite de la tenue sur le marché de Funck-Bricher. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Outre les bons résultats de Battin, le directeur général, Frédéric de Radiguès, se félicite de la tenue sur le marché de Funck-Bricher. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

La Brasserie Nationale a dévoilé ses résultats 2019 ce mercredi. Le chiffre d’affaires est en progression de 2%, à 10,9 millions d’euros. Le succès de la marque Battin se confirme, avec 55.000 hectolitres vendus l’an dernier, soit «une croissance à deux chiffres».

La Brasserie Nationale a écoulé 157.600 hectolitres en 2019, soit une progression de 2,2% sur un an, selon les chiffres dévoilés mercredi. Le marché national est estimé à 289.000 hectolitres.

Bofferding reste la marque phare, avec 100.000 hectolitres écoulés, mais Battin affiche une croissance «à deux chiffres», avec 55.000 hectolitres. Satisfaction également  pour la dernière-née, Funck-Bricher , qui a dépassé les 2.000 hectolitres.  Le concept de la Hop, 100% naturelle, lancée en 2016,  peine en revanche à convaincre un public. Le concept devra être revu, selon le directeur général de la Brasserie, cité par nos confrères de L’essentiel.

Quant aux résultats, la Brasserie affiche un chiffre d’affaires de 10,9 millions d’euros, en progression de 2%. Le résultat est de 3,8 millions, en retrait de 5,2% par rapport à l’année précédente.

Un «recul» imputé aux importants investissements consentis dans des outils de production avec un accent porté sur l’environnement.  Comme avec une nouvelle laveuse de bouteilles et une nouvelle machine d’embouteillage pour 4,3 millions d’euros .

La branche de distribution, Munhowen, affiche un résultat de 6,55 millions d’euros, en progression de 2,5%, pour un chiffre d’affaires de 79,3 millions d’euros, en hausse de 1,5%, selon Le Quotidien.

«En cumulant les deux résultats, nous affichons plus de 10 millions d’euros de bénéfices, autrement dit une belle satisfaction», déclare Frédéric de Radiguès , directeur général, à nos confrères.

La Brasserie Nationale et Munhowen emploient 260 personnes.