POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

À court et moyen terme

10 projets pour le tourisme au Luxembourg



Rendre encore plus attractifs le Luxembourg et sa carte touristique, c’est le défi du ministère du Tourisme et de Luxembourg for Tourism. (Photo: Mike Zenari/Archives)

Rendre encore plus attractifs le Luxembourg et sa carte touristique, c’est le défi du ministère du Tourisme et de Luxembourg for Tourism. (Photo: Mike Zenari/Archives)

Le ministre du Tourisme, Lex Delles, a présenté les priorités de la politique touristique luxembourgeoise concernant le tourisme de loisir. 10 projets ont été identifiés, qui poursuivent des objectifs clairs à court et moyen terme.

L’édition 2021 de «Lëtzebuerg, dat ass Vakanz» va une nouvelle fois cibler les résidents du Grand-Duché de Luxembourg, les frontaliers, ainsi que les touristes étrangers. On ne peut plus large, donc. L’objectif étant de «les rendre attentifs aux attractions touristiques du Luxembourg». 

Pour cela, les équipes du ministère du Tourisme et le ministre  Lex Delles  (DP) ont identifié sept projets différents devant mettre en valeur le tourisme actif, culturel et gastronomique:

- «Luxembourg Sky Swing», une balançoire qui invite à un voyage virtuel à travers le Luxembourg;

- «LetzBingo», un jeu avec différents défis divertissants, qui s’adressent aussi bien aux adultes qu’aux enfants;

- «Luxembourg Tourism Awards», un concours qui récompense différents acteurs du tourisme afin de mettre en lumière la qualité de ce secteur;

- «Vëlosummer», l’ouverture à travers tout le pays d’itinéraires privilégiés pour les cyclistes ;

- «Movewecarry.lu», le transport de bagages gratuit pour les randonneurs et cyclistes;

- prolongation du bon d’hébergement de 50 euros , offert à tous les résidents de plus de 16 ans ainsi qu’aux travailleurs frontaliers, utilisable jusqu’au 15 septembre de cette année;

- « Guide For One Day », la possibilité de faire découvrir des lieux insolites en tant que guide d’un jour. 

Une nouvelle stratégie touristique à l’automne prochain

Voilà pour ce qui est du court terme. Mais sur le moyen terme, le ministre du Tourisme et ses équipes vont élaborer une nouvelle stratégie touristique afin de perfectionner le développement du Luxembourg dans ce domaine. Elle sera présentée en détail à l’automne 2021.

Mais visiblement, l’attention de la Direction générale du tourisme se portera sur la promotion du tourisme de mémoire. Un des projets phares dans ce domaine sera la revalorisation de l’ancien bateau «MS Princesse Marie-Astrid» , bateau sur lequel a été signé l’accord de Schengen.

Le tourisme de mémoire doit pouvoir allier trois axes indissociables ayant contribué à façonner l’identité contemporaine du pays et qui sont des priorités qui rejoignent les sept évoquées pour le court terme: la mémoire des conflits mondiaux du 20e siècle, le patrimoine industriel et la construction du projet européen.

Une analyse du système «Rent a Bike» sera réalisée afin de l’améliorer et de créer des possibilités de synergie.

2,4 millions de touristes potentiels

Selon les derniers chiffres du CEO de Luxembourg for Tourism (LFT), Sebastian Reddeker , 56% des Européens ambitionnent de partir en vacances dans les prochains mois dans un pays étranger. Le nombre de personnes ayant l’intention de voyager au Luxembourg s’élève à 2,4 millions rien qu’en Allemagne, en France, en Belgique et aux Pays-Bas. Le défi du pays est de pouvoir répondre à cette demande grâce à une offre touristique attrayante. 

Une mission qui sera celle de Luxembourg for Tourism (LFT), devant faire de la marque Visit Luxembourg une référence et devant répondre aux besoins et aux demandes des futurs touristes qui vont décider d’arpenter le pays dans les mois à venir si les indicateurs de la crise sanitaire poursuivent leur accalmie.