LIFESTYLE & VIE PRATIQUE — Bien-être & Sport

Tendance

Skateboard: le phénomène de l’été



Le skateboard a profité pleinement des effets du confinement et de la visibilité offerte par les JO. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Le skateboard a profité pleinement des effets du confinement et de la visibilité offerte par les JO. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Le skateboard est un sport qui ne cesse de gagner en popularité depuis quelques années, au point de devenir un véritable phénomène de mode. La visibilité qui lui a été offerte par les derniers Jeux olympiques cet été a encore renforcé cette tendance. Y compris au Luxembourg.

Le skateboard est LA sensation sportive de l’été, un véritable phénomène de mode: tout le monde veut désormais sa planche à roulettes. À en croire Hannus Puustinen, responsable de la boutique Surf’in de Dudelange, contacté par Paperjam, ce n’est qu’un début: «Les anciennes générations optaient pour la course à pied, la nouvelle pour les sports pratiqués au skatepark.»

Le Covid et les Jeux olympiques ont fait exploser les ventes de skateboards.

Hannus Puustinen,  responsable,  Surf’in

Cela se ressent évidemment au niveau de la demande en skateboards. Depuis l’année dernière, elle ne cesse d’augmenter. «Premièrement, le Covid a fait exploser les ventes. Ensuite, les Jeux olympiques ont eu un impact énorme, parce que le skateboard y figurait pour la première fois au programme. On a vendu tellement qu’on était en rupture de stock, et nos fournisseurs aussi», poursuit Hannus Puustinen.

Les parents suivent les enfants…

Yannick Peltz, gérant de Olliewood, la boutique «historique» de skateboard ouverte voici 20 ans dans la capitale, est plus nuancé. Il explique que la popularité de son sport est faite de hauts et de bas. Pour le moment cependant, la tendance est excellente. Outre les JO, il y voit aussi un effet du confinement: «Notre clientèle moyenne a entre 8 et 13 ans, mais, ayant désormais le temps, certains parents ont voulu accompagner leurs enfants et se sont aussi acheté une planche. Néanmoins, les ruptures de stock étaient aussi en partie dues au confinement en Chine, ce qui a ralenti la production.»

Il faut compter 110€ en moyenne pour une bonne planche de skate. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Il faut compter 110€ en moyenne pour une bonne planche de skate. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Le skateboard est à l’origine un sport abordable et le reste. «Une bonne planche déjà assemblée coûte en moyenne 110€. Si le ‘skater’ veut l’assembler lui-même, on se rapproche plutôt des 200€», estime le responsable de Surf’in, avant d’ajouter que «les magasins de sport généralistes en ont même des moins chers, mais ils ne roulent pas bien».

Un vrai style de vie

Mais le skateboard n’est pas qu’un sport, c’est aussi un style de vie et de mode. «Une boutique de skateboard sans rayon mode est inimaginable», explique Yannick Peltz. «La mode a toujours fait partie de l’univers du skateboard.»

Le skateboard s’est fait une réelle place dans le monde de la mode.

Yannick Peltz,  gérant,  Olliewood

Et le style «skater», aussi en vogue, a fait son trou dans l’industrie généraliste du vêtement. «Les gens s’arrachent aujourd’hui des marques devenues exclusives qu’on vendait pourtant ici il y a plusieurs années», raconte le gérant d’Olliewood. «On vend beaucoup plus de produits de mode que de produits de sport, et l’un est souvent le point de départ qui mène à l’autre.»

Entre skateurs et amateurs de BMX freestyle, le Skatepark Péitruss, à Luxembourg-ville, fait le plein. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)

Entre skateurs et amateurs de BMX freestyle, le Skatepark Péitruss, à Luxembourg-ville, fait le plein. (Photo: Romain Gamba / Maison Moderne)