ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Mobilité

Plus de 25 millions de passagers en 2019 pour les CFL



D'ici 2024, les CFL visent 92% de ponctualité. (Photo: Anthony Dehez / archives Maison Moderne)

D'ici 2024, les CFL visent 92% de ponctualité. (Photo: Anthony Dehez / archives Maison Moderne)

Dans un entretien livré à Paperjam dans sa version magazine, le directeur général des CFL, Marc Wengler, détaille la «vision 2024» qui permettra à l’entreprise d’entrer dans une autre dimension. Et partage les premiers éléments de la fréquentation des trains pour l’année 2019.

En première ligne pour gérer les effets de l’introduction de la gratuité des transports publics au 1er mars, Marc Wengler fait le point sur les grands chantiers des CFL dans le numéro de février du magazine Paperjam qui vient de paraître.

Outre ce «grand jour pour les transports publics», le directeur général du groupe se projette dans la «vision 2024». Ce plan regroupant amélioration de l’organisation interne et investissements se déploie pour résorber les problèmes actuels sur le réseau, augmenter la capacité ainsi que la qualité globale du service au client.

En matière de retard, Marc Wengler se félicite de l’amélioration de la ponctualité en 2019:  «Nous avons amélioré notre taux de ponctualité d’un point de pourcentage, soit un taux de 90%. J’y vois le résultat de la mise en place depuis 2015 d’un management de qualité avec une structure et un service dédiés. Cette approche nous permet d’assurer un suivi rigoureux de toutes sortes de retards, de suppressions…»

D’ici 2024, les CFL visent 92% de ponctualité et 1% de suppression de trains.

Marc Wengler veut étendre la marque des CFL sur toute la chaîne de mobilité. Jan Hanrion/Maison Moderne Publishing SA

Si les chiffres définitifs et officiels du nombre de passagers ne sont dévoilés qu’au moment de la présentation des résultats annuels, le cap des 25 millions a été franchi l’an dernier. Contre 23,3 millions en 2018 .

«La principale ligne en termes de croissance en 2019 est le Sillon lorrain», note Marc Wengler. «La croissance doit toutefois être relativisée, car nous avions connu beaucoup de fermetures de lignes en 2018 à cause des travaux. Et donc moins de passagers. Il faut lire la croissance en partie sur deux ans, mais nous constatons tout de même une augmentation quasiment sur toutes les lignes.»

Autre motif de satisfaction: la fréquentation du funiculaire Pfaffenthal-Kirchberg et ses 10.000 voyageurs par jour depuis sa mise en service en décembre 2017.

«Nous avons observé une augmentation de 28% en comparaison avec la première année», précise Marc Wengler. «C’est un grand succès qui porte à 3,4 millions le nombre d’usagers depuis la mise en service du tram. Ce qui prouve l’intérêt et le besoin d’infrastructures attractives, qui sont beaucoup appréciées.»

Retrouvez l’intégralité de l’interview dans l’édition magazine de février 2020 de Paperjam .