ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

BILAN 2018

Les CFL dans le vert pour la cinquième année d’affilée



248071.jpg

Marc Wengler, directeur général des CFL (au centre), et Jeannot Waringo, président du conseil d’administration (au premier plan), ont présenté les résultats  du groupe ferroviaire pour l’année 2018. (Photo: Lala La Photo)

Le groupe ferroviaire luxembourgeois est bénéficiaire pour la cinquième année consécutive, avec un résultat net de 10 millions d’euros pour l’année 2018, selon les résultats présentés ce mardi 18 juin.

«Nous sommes parvenus à maintenir notre résultat net stable, à 10 millions d’euros», a expliqué Marc Wengler , directeur général des CFL, ce mardi 18 juin, à l’occasion d’une conférence de presse sur le bilan de l’année écoulée du groupe ferroviaire luxembourgeois. «Pour la cinquième année consécutive, le résultat net consolidé du groupe est donc bénéficiaire.»

Le chiffre d’affaires est en hausse, à 892,5 millions d’euros, contre 882,8 millions en 2017. Depuis l’exercice 2009, le chiffre d’affaires n’a fait que progresser, atteignant une hausse de 52%.

Un résultat moins déficitaire pour CFL Multimodal

Le nombre de passagers a lui aussi progressé, à 23,3 millions de voyageurs. «Sur 15 ans, soit de 2003 à 2018, le nombre de voyageurs train a augmenté de plus de 70%», s’est également félicité Jeannot Waringo, président du conseil d’administration des CFL.

Alors que l’année dernière, les résultats de CFL Multimodal  pénalisaient quelque peu ceux du groupe , «nous avons réussi, sur l’exercice 2018, à ramener notre perte de 13,9 millions en 2017 à 4,6 millions pour 2018. C’est une vraie satisfaction», a confirmé Fraenz Benoy, directeur des activités fret et administrateur délégué de CFL Multimodal.

Restructuration sans perte d’emploi pour le multimodal

«Notre résultat avait chuté en 2017, car nous étions passés de sept entrepôts à un terminal central à Dudelange-Bettembourg. Pour diminuer notre perte, nous nous sommes concentrés sur notre cœur de métier, qui est l’activité industrielle et le grand commerce», poursuit Fraenz Benoy.

CFL Multimodal a ainsi arrêté ses activités BtoB, pour les sous-traiter. «Nous avons ainsi réalisé une série de restructurations sans impacter l’emploi, il n’y a eu aucun licenciement», affirme Fraenz Benoy. Les salariés ont été formés ou reclassés au sein du groupe ferroviaire.

55 millions d’euros investis

Avec 2.517 millions de tonnes-kilomètres de marchandises transportées et 193.564 manutentions effectuées sur le terminal de Dudelange-Bettembourg, les activités dans le domaine du fret continuent de progresser. Et quand Fraenz Benoy est interrogé sur les capacités de la gare de Bettembourg à accueillir une plus grande part du fret ferroviaire, il confie que «des projets sont en cours d’étude pour contourner les points d’engorgement à la frontière franco-luxembourgeoise».

Parmi les autres chiffres à retenir du bilan de 2018, celui du nombre de salariés, qui atteint 4.622 personnes, avec 436 embauches en 2018. 55 millions d’euros ont été investis par les CFL (contre 100,2 millions d’euros en 2017), et 34 automotrices Alstom Coradia en ont été commandées à la fin de l’année dernière, pour une livraison prévue entre fin 2021 et 2024.

La ligne 60 est la plus fréquentée

Sur les rails, c’est la ligne 60 (Luxembourg-Esch-Rodange) qui est la plus fréquentée, avec 7.541 voyageurs, chiffre en baisse toutefois de 5,3% sur un an. Celle qui a vu la plus forte progression est la ligne 10 (Luxembourg-Troisvierges/Gouvy), avec 5.793 passagers, soit une hausse de 14,6%.

Jeannot Waringo s’est également félicité de la fréquentation du funiculaire du nouvel arrêt ferroviaire Pfaffenthal-Kirchberg, inauguré le 10 décembre 2017, qui a attiré au total plus de 1,5 million de clients au 31 décembre dernier. La gare périphérique de Howald, qui fera partie du futur pôle d’échange dont la première phase a été inaugurée également le 10 décembre 2017, a, quant à elle, accueilli plus de 200.000 clients depuis son ouverture.