POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

pandémie

Les mesures Covid un peu assouplies, plus d’espoir pour le 15 mai



Romain Schneider et Xavier Bettel ont annoncé que les mesures étaient prolongées jusqu’au 15 mai, mais qu’à cette date, des ouvertures pourraient avoir lieu, notamment dans les domaines de la culture et du sport. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Romain Schneider et Xavier Bettel ont annoncé que les mesures étaient prolongées jusqu’au 15 mai, mais qu’à cette date, des ouvertures pourraient avoir lieu, notamment dans les domaines de la culture et du sport. (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Le Premier ministre Xavier Bettel (DP) a tenu une conférence de presse à l’issue du conseil de gouvernement. Les chiffres des infections et des hospitalisations étant assez stables, certaines mesures peuvent être assouplies dans les domaines du sport et de la culture. Avant d’autres, peut-être, le 15 mai.

La lumière au bout du tunnel? Pas encore tout à fait, mais c’est sans doute déjà une forte lueur. C’est ce qu’a laissé entendre le Premier ministre,  Xavier Bettel . Alors que les chiffres des infections et des hospitalisations sont stables , les mesures anti-Covid se voient prolongées, mais avec quelques légers assouplissements dans les domaines du sport et de la culture.

Le projet de nouvelle loi Covid qui doit confirmer le maintien des mesures de lutte contre la pandémie – la précédente loi Covid arrive à échéance le 25 avril – prévoit en effet des adaptations dans le nombre de pratiquants ou les conditions dans lesquelles les loisirs peuvent avoir lieu.

À 10 pour le chant ou la musique

Dans les salles de sport, la surface minimale sera désormais de 10m2 par personne. Ainsi, une vingtaine de personnes pourront se réunir dans 200m2. Cela permettra à davantage de participants en même temps dans les salles de fitness, de yoga et de danse – si les autres conditions sont respectées, notamment une distance de 2 mètres entre chaque personne. Les élèves d’une classe pourront aussi se rendre ensemble à la piscine.

Côté culture, 10 personnes pourront désormais se réunir pour pratiquer le chant ou la musique. Avec toujours le respect d’une distance de 2 mètres, la nécessité pour les participants d’être assis, et qu’au moins quatre personnes portent le masque.

«C’est clair qu’on ne va pas très loin avec ces ouvertures», a reconnu le ministre Romain Schneider (LSAP), qui remplace depuis trois semaines, au ministère de la Santé,  Paulette Lenert (LSAP) – d’ailleurs de retour au ministère lundi prochain, avec une première commission à la Chambre dès 8h. Mais «ce sont des mesures acceptables qui sont très importantes pour les personnes concernées», assure Xavier Bettel. 

Situation volatile

Pour le reste des mesures qui étaient déjà en œuvre – couvre-feu à 23h, pas plus de deux personnes invitées à domicile –, celles-ci sont prolongées.  «L’ouverture des terrasses n’a pas eu de conséquences négatives», a constaté Romain Schneider. La dynamique de l’épidémie est d’ailleurs même à la baisse.

Alors, pourquoi ne pas relâcher un peu plus la bride dès maintenant? Car rien n’est immuable, et les chiffres actuels doivent peut-être leur stabilité «aux vacances». «Il faut en effet rester vigilant», a rappelé Romain Schneider. Les différents variants, en particulier le brésilien, sont tenus à l’œil de très près.

La nouvelle loi Covid devrait être votée dès la semaine prochaine. Elle restera en vigueur jusqu’au 15 mai. D’autres allégements et ouvertures pourraient alors avoir lieu, si la situation reste stable. «Des changements pourront aussi sans doute intervenir en ce qui concerne nos habitudes, notamment le couvre-feu et le nombre de personnes que l’on peut recevoir chez soi. Mais pour dire quand, combien et comment, il est encore trop tôt», a souligné Xavier Bettel. Et «rien n’est exclut», précise-t-il: si la situation venait à se dégrader, les nouvelles mesures pourraient aussi aller dans le sens de davantage de restrictions.

Une liste pour être vacciné avec AstraZeneca

Le Premier ministre a aussi annoncé que le gouvernement avait décidé de poursuivre l’autorisation du vaccin AstraZeneca pour tous, même les moins de 55 ans. «En pleine lutte contre la pandémie, il ne nous semblait pas possible de mettre des milliers de doses au frigo», indique le Premier ministre.

Dès la semaine prochaine, les résidents entre 30 et 54 ans pourront s’inscrire sur une liste, sur base volontaire. Ils recevront ensuite un code pour convenir d’un rendez-vous pour une vaccination avec AstraZeneca.