POLITIQUE & INSTITUTIONS — Europe

pandémie

La Belgique assouplit ses mesures anti-Covid



Après de longues heures de réunion, le Premier ministre belge Alexander De Croo a pu annoncer que des arbitrages avaient été trouvés entre les membres du Codeco. (Photo: Shutterstock)

Après de longues heures de réunion, le Premier ministre belge Alexander De Croo a pu annoncer que des arbitrages avaient été trouvés entre les membres du Codeco. (Photo: Shutterstock)

Il aura fallu pas moins de 7 heures pour que le Codeco, le comité de concertation qui réunit les instances fédérales et régionales, parvienne à un accord quant à un assouplissement des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie en Belgique.

Tous les observateurs s’attendaient à une réunion du Codeco, le comité de concertation belge qui réunit les instances ministérielles fédérales et régionales, houleuse et longue. Houleuse, ce fut sans doute le cas, tant les arbitrages étaient nombreux à faire entre Flamands et francophones, souvent sur des positions très opposées, et entre les différents partis eux-mêmes… Plusieurs ne se privant pas de sorties médiatiques tapageuses mais peu efficaces ces derniers jours. Longue, ce fut une réalité, puisque la fumée blanche n’est sortie de la cheminée que vers 16h30, soit après 7 heures de conclave.

Que retenir des décisions prises et du calendrier?

- Les terrasses du secteur de l’horeca pourront à nouveau accueillir des clients à partir du 8 mai, selon un protocole à définir, notamment quant au nombre de personnes par table, et pour peu que la terrasse soit ouverte, une notion qui reste aussi encore à définir. Ce ne fut sans doute pas le dossier le plus simple, car plusieurs partis souhaitaient une ouverture dès le 1er mai, le Premier ministre et son ministre fédéral de la Santé trouvant cela trop précipité, tandis que le secteur de l’horeca estimait qu’autoriser des clients en terrasse mais pas en salle était inutile, car non rentable… L’ouverture complète ne se fera en tout cas pas avant le mois de juin, si le nombre de patients en soins intensifs passe durablement sous la barre des 500 cas, soit la moitié de ce qui est le cas actuellement. De plus, comme pour d’autres mesures, il faudra que 70% des 65 ans et plus soient vaccinés.

- Les écoles rouvriront le 19 avril. À 100% en présentiel dans le fondamental, le spécialisé et l’enseignement en alternance. Dans le secondaire aussi, mais seulement pour les deux premières années. Les élèves des 3e, 4e, 5e et 6e années du secondaire n’y auront droit que la moitié de la semaine. L’enseignement supérieur sera assuré à 20% en présentiel.

L’agenda de reprise en Belgique, étape par étape. (Capture d’écran: @alexanderdecroo / Twitter)

L’agenda de reprise en Belgique, étape par étape. (Capture d’écran: @alexanderdecroo / Twitter)

- Les voyages non essentiels seront autorisés dès lundi, mais restent fortement déconseillés. Une quarantaine de 7 jours reste obligatoire à son retour en Belgique (pas pour les travailleurs frontaliers, ndlr).

- Métiers de contact et commerces non essentiels pourront rouvrir dès le 26 avril.

- La bulle extérieure autorisée passera de 4 à 10 personnes.

- La bulle intérieure sera élargie de 1 à 2 personnes le 8 mai, mais si ces deux personnes vivent sous le même  toit.

On notera encore que le couvre-feu fédéral sera levé à partir du 8 mai, mais il dépend aussi des régions, qui peuvent appliquer leurs règles. En revanche, rien n’a été décidé pour les secteurs du sport, de la culture et de l’événementiel, dont les modalités d’une ouverture pourraient être étudiées dans une dizaine de jours au mieux, et certainement pas appliquées avant le mois de juin.