ENTREPRISES & STRATÉGIES — Services & Conseils

Résultats financiers

Le groupe CFL bénéficiaire en 2020



Moins de passagers, mais une activité fret dans le vert, les CFL ont bouclé un exercice 2020 on ne peut plus particulier. (Photo: Shutterstock)

Moins de passagers, mais une activité fret dans le vert, les CFL ont bouclé un exercice 2020 on ne peut plus particulier. (Photo: Shutterstock)

Le bénéfice net de la Société nationale des chemins de fer luxembourgeois (CFL) a été divisé par trois en 2020. Mais l’entreprise se félicite toutefois de ce bilan, au terme d’un exercice marqué par la pandémie de Covid-19.

Certes, on est loin des 17,8 millions d’euros dégagés en 2019 , mais l’exercice 2020 a été celui de la crise sanitaire du coronavirus et de tous les chamboulements induits. Résultat: le groupe CFL a terminé l’année sur un résultat net de 4,6 millions d’euros, «considéré comme satisfaisant», commente-t-il dans un communiqué diffusé lundi.

Dans le détail, le groupe basé à Luxembourg a vu son chiffre d’affaires net progresser de 0,6% à 915,8 millions d’euros l’an dernier. Le segment du fret a généré une contribution de 234,4 millions d’euros au chiffre d’affaires (-6%), pour un résultat net consolidé de 800.000 euros.

Deux fois moins de voyageurs dans les trains

Sans surprise, les activités voyageurs ont pâti des mesures de confinement puis du recours au télétravail: le compteur est tombé de 25 millions à 14,5 millions de passagers en un an.

L’opérateur se félicite toutefois d’un taux de ponctualité relevé à 94,5% pour l’ensemble de l’année, contre 90% en 2019.

Quant au bénéfice net divisé par trois en un an, les CFL soulignent que l’exercice 2019 avait été dopé par des transactions immobilières non récurrentes. En les excluant, le résultat se chiffre à 5,3 millions d’euros, ce qui laisse apparaître une chute annuelle de 13%, en ligne avec les prévisions de l’entreprise qui tablait sur une contraction de 15% voici un an.

Le groupe CFL met aussi l’accent sur le rebond de 11,9% des dépenses d’investissements, à 77,8 millions d’euros en 2020. L’occasion de rappeler que le réseau se modernise et que les voyageurs devraient prochainement en voir l’impact avec une nouvelle passerelle à la gare de Luxembourg , mais aussi de  nouvelles rames de train commandées à Alstom pour ne citer que ces deux exemples.

À noter que les CFL constituent le deuxième plus gros employeur du Luxembourg selon le Statec, avec 4.844  salariés. Le groupe précise que 310 nouvelles recrues ont intégré ses rangs en 2020.