POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

pandémie

La crainte d’une seconde vague demeure vive



La ministre de la Santé Paulette Lenert a indiqué que les résultats des tests d’immunité seraient connus dans 15 jours. (Photo: SIP / Emmanuel Claude)

La ministre de la Santé Paulette Lenert a indiqué que les résultats des tests d’immunité seraient connus dans 15 jours. (Photo: SIP / Emmanuel Claude)

Si le nombre de personnes infectées par le Covid-19 diminue au Luxembourg, tout comme les hospitalisations, la crainte d’une seconde vague reste vive. La ministre de la Santé, Paulette Lenert, appelle donc à la prudence.

Relâcher un peu la pression tout en la maintenant: c’est le délicat exercice pratiqué par le Premier ministre Xavier Bettel (DP) et la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP), mercredi 15 avril.

D’un côté, des mesures ont été décidées afin que l’activité reprenne sur les chantiers et dans les magasins de bricolage . Une possibilité due aux chiffres en baisse tant au niveau du nombre de nouveaux malades que du nombre de personnes hospitalisées

De l’autre, si «la première vague a été relativement douce, même si elle a fait 69 morts, ce qui est beaucoup pour un petit pays comme le nôtre», a indiqué Paulette Lenert, il faut «éviter une seconde vague, qui pourrait être plus dure». 

Le port obligatoire du masque là où une distance de 2 mètres entre les personnes ne peut être respectée fait partie des mesures pour l’éviter. Tout comme l’annulation de toutes les grandes manifestations festives jusqu’au 31 juillet.

«Tout n’est pas rose, et on ne peut donc tout rouvrir comme cela dès maintenant», souligne encore la ministre de la Santé.

Les tests d’immunité sur un panel de 1.500 personnes représentatives de la population seront une des clés pour mieux savoir à quel stade de la pandémie se situe le Luxembourg. Et notamment quelle est la prévalence du virus et la manière dont il se propage . «Les tests sont en cours», a encore indiqué la ministre. «On devrait avoir une bonne vue dans 15 jours.»

En attendant, les tests de dépistage, nombreux, se poursuivent. «Il faut aussi isoler les personnes malades et voir avec qui elles ont été en contact. C’est une manière de procéder qui doit se poursuivre», a conclu la ministre.

Les chiffres de la pandémie au Luxembourg

Voici les données communiquées par le ministère de la Santé, mercredi 15 avril. 3.373 personnes ont été diagnostiquées porteuses du virus depuis le début de la crise sanitaire, soit 66 de plus ces dernières 24 heures. Du côté des décès, le pays déplore la mort de 69 personnes (+2).

Le Luxembourg a désormais procédé à plus de 30.000 tests, 30.723 pour être exact, dont plus de 81% sur des résidents. Le nombre d’hospitalisations continue de baisser (158, contre 197 il y a une semaine). 33 personnes sont actuellement en soins intensifs (un nombre relativement stable depuis que le ministère communique cette donnée). Enfin, 526 personnes ont quitté l’hôpital. Ce nombre ayant doublé depuis le lundi 6 avril.