POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

pandémie

Pourquoi un déconfinement graduel est maintenant envisageable



Si le gouvernement va sans doute annoncer une reprise progressive des activités dans le pays, notamment au niveau économique, c’est parce que plusieurs indicateurs épidémiologiques sont favorables.

Un déconfinement graduel et une reprise de l’activité économique ne sont envisageables que si le Luxembourg passe au préalable les caps épidémiologiques. Il s’agit des «plateaux épidémiques», quand le nombre de nouveaux malades stagne avant de baisser, ou que le nombre d’hospitalisations nouvelles est en diminution.

C’est bien le cas au Luxembourg, et c’est pour cela que les autorités peuvent annoncer que la lumière est visible au bout du tunnel.

«En ce qui concerne le nombre de malades, nous avons passé le cap épidémiologique à la fin du mois de mars», explique à Paperjam le docteur Jean-Claude Schmit , directeur de la Santé. «C’est assez clair si on regarde le nombre de nouvelles infections diagnostiquées par jour.»

Moins d’hospitalisations

Le nombre de malades hospitalisés, autre facteur important de la prise de décision, «est aussi en baisse. C’est aussi un phénomène constaté depuis deux ou trois jours.» Celui-ci est plus marqué dans les unités de soin général que dans les services de réanimation. «Et les deux sont importants. Mais cela s’explique par le fait qu’une fois qu’on est en réanimation, c’est souvent pour une durée de deux à trois semaines. La diminution est donc plus lente», indique encore le Dr Schmit.

Qui ne veut cependant pas crier victoire trop tôt. «Les chiffres offrent une perspective optimiste. Mais nous souhaitons encore deux ou trois jours dans cette même tendance à la baisse pour nous rassurer totalement.»

La stratégie de sortie de crise évoquée depuis plusieurs jours

La stratégie de sortie de crise est évoquée depuis plusieurs jours maintenant. 

Vendredi dernier, la ministre de la Santé, Paulette Lenert (LSAP), avait pourtant appelé chacun à tenir bon. Tout en soulignant que les mesures portaient leurs fruits : «Il y a toujours de nouvelles contaminations, même si leur nombre ralentit lentement.»

Mardi, Paperjam apprenait qu’un conseil de gouvernement aurait lieu ce 15 avril, avec l’annonce d’une reprise de l’activité économique. Avec sans doute le retour des ouvriers sur les chantiers dès la semaine prochaine. Peu après, le service de presse du gouvernement annonçait une conférence de presse dans la foulée de la réunion de l’exécutif .