POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

Bilan hebdomadaire

Accalmie sur le front des contaminations au Covid-19



La hausse du nombre de tests PCR réalisés coïncide avec le déploiement d’une station de tests mobile dans le cadre du large scale testing. (Photo: Paperjam)

La hausse du nombre de tests PCR réalisés coïncide avec le déploiement d’une station de tests mobile dans le cadre du large scale testing. (Photo: Paperjam)

Entre le 5 et le 11 juillet, le nombre de personnes testées positives au Covid-19 a crû de 5% au Luxembourg, bien loin des 635% de hausse observée une semaine plus tôt.

Avec 828 nouveaux cas de Covid-19 recensés dans la population résidente, la pandémie de Covid-19 semble contenir sa progression au terme de la semaine écoulée. Car la hausse pointe à 5% et ralentit donc après avoir enregistré un rebond de 635% lors de la dernière semaine de juin .

Quant au nombre de cas contacts, il a progressé de 30%, à 1.890 personnes identifiées, précisent le ministère de la Santé, le LNS et le List dans un communiqué commun.

22% de tests supplémentaires

Davantage de contaminations certes, mais aussi davantage de tests PCR, puisque leur nombre est passé à 43.284 unités, soit une expansion de 22% en une semaine. Il faut dire qu’outre l’ouverture du large scale testing aux voyageurs, une station mobile a effectué, la semaine dernière, ses premiers arrêts dans une série de centres commerciaux .

Un seul décès supplémentaire est à signaler au cours de la semaine observée, portant le total des victimes à 819 personnes. Du côté des hospitalisations, une hausse des admissions est observée, passant de 7 à 16 unités en une semaine – mais celle-ci reste loin des niveaux observés précédemment au cours de la pandémie. Si la situation reste stable au niveau des soins intensifs, avec un seul patient comptabilisé, le nombre de lits occupés en soins normaux est passé de trois à six unités en une semaine.

À noter aussi que le cercle familial redevient la source la plus fréquente des infections, avec 22,5% des cas – devant les loisirs (20,3%), l’éducation (7,1%) et les voyages à l’étranger (6,5%). Une semaine auparavant, les loisirs représentaient plus d’un tiers des nouveaux cas – une première.

Quant à l’âge des personnes contaminées, 80% des porteurs diagnostiqués se situent dans les tranches 15-29 et 30-44 ans. La plus forte augmentation provient des 0-14 ans, où le nombre de contaminations a bondi de 76% en une semaine.