POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Bilan hebdomadaire

Nouvelle flambée de Covid au Luxembourg



Pendant la semaine du 28 juin au 4 juillet, 589 personnes se trouvaient en isolement (+105% par rapport à la semaine précédente) et 1.790 en quarantaine (+384%). (Photo: Shutterstock)

Pendant la semaine du 28 juin au 4 juillet, 589 personnes se trouvaient en isolement (+105% par rapport à la semaine précédente) et 1.790 en quarantaine (+384%). (Photo: Shutterstock)

Avec +635% de nouveaux cas de Covid en une semaine par rapport à la précédente, le Luxembourg connaît une nouvelle flambée épidémique. Une conséquence de l’expansion du variant Delta, plus contagieux et désormais dominant. Mais les hospitalisations n’augmentent pas.

Alors que le variant Delta est, depuis peu, dominant au Luxembourg (60,8% des cas sur une semaine), l’épidémie de Covid-19 connaît une nouvelle flambée de contaminations dans le pays: +635% nouveaux cas ont été détectés lors de la semaine du 28 juin au 4 juillet (787 cas) par rapport à la semaine précédente (107 cas), selon le dernier rapport hebdomadaire du ministère de la Santé.

Sur la même période, le nombre de tests PCR effectués a pourtant légèrement diminué (35.372 tests contre 39.181 la semaine précédente).

Le nombre d’infections actives a par conséquent augmenté: en date du 4 juillet, 826 personnes étaient infectées, contre 140 le 27 juin.

Le taux de reproduction effectif (RT eff) a lui aussi augmenté de 0,86 à 2,08: une personne infectée contamine ainsi en moyenne plus de 2 personnes, ce qui indique que l’épidémie est en expansion. De même que le taux d’incidence, qui atteint désormais 124 cas pour 100.000 habitants sur 7 jours, contre 17 cas pour 100.000 habitants pour la semaine du 21 juin.

5 personnes hospitalisées

Par contre, la situation reste détendue dans les hôpitaux, avec 3 nouvelles admissions de patients en soins normaux. Et une seule personne est en soins intensifs, contre deux la semaine précédente. La moyenne d’âge des patients hospitalisés a fortement diminué, de 60 à 46 ans.

De fait, l’explication se trouve peut-être dans la moyenne d’âge basse – 28,9 ans – des personnes nouvellement infectées, qui reste stable. 84% de tous les cas de la semaine dernière ont été enregistrés dans les groupes d’âge des 15-29 et 30-44 ans.

Après quatre semaines consécutives sans décès liés au Covid-19, un premier a été enregistré durant la journée du 6 juillet.

Les contaminations ont désormais surtout lieu dans un contexte de loisirs (33,6% des nouveaux cas) – une nouveauté. Précédemment, le cercle familial était le premier lieu de contaminations. Ce contexte ne représente désormais que 9,8% des nouveaux cas, devant les voyages à l’étranger (6,2%) et l’éducation (3,9%).

La vaccination – complète – étant la solution la plus efficace pour se protéger du virus, il est heureux que celle-ci ne ralentisse pas: plus de 50.000 doses ont été administrées en une semaine. 259.247 personnes ont désormais reçu deux doses, tandis que 326.305 personnes ont reçu une première dose.