ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Pour sa 58e édition

L’Autofestival 2022 durera deux semaines



Le 58e Autofestival se déroulera du 24 janvier au 5 février prochains. (Photo: Shutterstock)

Le 58e Autofestival se déroulera du 24 janvier au 5 février prochains. (Photo: Shutterstock)

La Fédération des distributeurs automobiles et de la mobilité (Fédamo) a décidé d’allonger la durée du prochain Autofestival.

Lors de sa dernière réunion, le conseil d’administration de la Fédamo a décidé d’organiser la 58e édition du traditionnel festival automobile dans un format optimisé. L’Autofestival se déroulera non pas du samedi au lundi de la semaine suivante, mais pendant deux semaines, avec ouverture durant le week-end.

Plus précisément, l’événement sera organisé du 24 janvier au 5 février 2022, avec ouverture le dimanche 30 janvier. «Cette extension à 13 jours permettra aux concessionnaires automobiles participants de répartir l’affluence attendue sur deux semaines complètes et d’offrir ainsi aux clients des conseils personnalisés», a souligné la Fédamo dans une communication officielle.

Le marché automobile reste toujours fortement impacté depuis le début de la crise sanitaire . Si, pour les neuf premiers mois de cette année, le marché luxembourgeois progresse de 2,8% par rapport à l’année précédente, il affiche un repli de 18,6% par rapport à la même période en 2019. De plus, le mois de septembre a affiché un recul de 27,6% des nouvelles immatriculations par rapport à 2020.

Des chiffres qui s’expliquent notamment par la pénurie des semi-conducteurs qui allonge parfois jusqu’à plus d’un an la date de livraison d’une voiture neuve. Mais aussi la transition vers l’électrification qui apporte son lot d’incertitudes dans le processus d’achat d’un nouveau véhicule, sans parler des difficultés liées aux installations des infrastructures des recharges électriques.

D’autre part, l’organisation d’une 58e édition du rendez-vous traditionnel autour de l’automobile au Luxembourg montre une certaine forme de résilience du secteur. D’autant plus que le concept d’étaler un salon de l’automobile sur la quasi-totalité des concessions du pays commence à intéresser certains distributeurs dans les pays voisins. C’est le cas en Belgique, avec D’Ieteren qui a renoncé à participer au Salon de l’auto de Bruxelles , préférant se focaliser sur son réseau de distribution et de nouvelles formes de communication. Dans ce cadre, notons également le report à 2023 du Salon de l’auto de Genève .