POLITIQUE & INSTITUTIONS — Economie

Nouvelles immatriculations

Automobile: un marché en baisse en juillet



Sur le mois de juillet, 307 voitures 100% électriques ont été nouvellement immatriculées.  (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

Sur le mois de juillet, 307 voitures 100% électriques ont été nouvellement immatriculées.  (Photo: Matic Zorman/Maison Moderne)

En juillet, la Société nationale de circulation automobile (SNCA) a enregistré 3.984 nouvelles immatriculations, soit une chute de 27,6% par rapport à l’année dernière.

Les ventes de voitures au Luxembourg ont connu une forte baisse en juillet. Avec 3.984 nouvelles immatriculations enregistrées par la Société nationale de circulation automobile (SNCA) – un chiffre consolidé par le Statec –, la chute est de 27,6% par rapport à juillet 2020, et de 16,9% par rapport à juillet 2019.

Il faut remonter à juillet 2013 pour trouver un niveau plus faible lors d’un mois de juillet.

Sur les sept premiers mois de l’année, le marché automobile luxembourgeois reste en deçà de ses niveaux d’avant-crise. Avec 29.271 nouvelles immatriculations depuis le début de l’année, le marché affiche un recul de 18,5% par rapport à la même période en 2019. Seule consolation, le niveau des nouvelles immatriculations est 11,3% plus élevé que l’année dernière, frappé par la crise sanitaire.

Il faut souligner que la comparaison annuelle souffre d’un effet défavorable, puisque l’été dernier a été marqué par une reprise forte des ventes avec la réouverture des concessions.

Volkswagen en tête

De plus, le recul est identique sur les grands marchés automobiles en Europe, comme au Royaume-Uni (-29,5% en juillet) et en Allemagne (-25%). Selon les experts, cette baisse est la conséquence de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, ce qui limite la production automobile au niveau mondial. Le Luxembourg n’y a pas échappé.

Au niveau des marques, Volkswagen est en tête des nouvelles immatriculations sur le mois dernier avec 556 unités. Mercedes se hisse à la deuxième position avec 419 nouvelles immatriculations. BMW (369 unités) et Audi (356 unités) complètent le haut du classement.

Depuis le début de l’année, Volkswagen a nouvellement immatriculé 3.673 voitures, soit 12,5% de l’ensemble des nouvelles immatriculations. BMW, qui se dotera d’une toute nouvelle concession à la Cloche d’Or dans quelques mois, représente 3.050 nouvelles immatriculations en 2021.

Du côté des marques françaises, Peugeot signe la meilleure performance avec 1.851 nouvelles immatriculations depuis le début de l’année, tenant à bonne distance Renault (1.195 unités) et Citroën (967 unités).

L’électrique toujours en vogue

Au niveau des motorisations, le diesel est au plus bas et représente uniquement 21,94% des nouvelles immatriculations mensuelles, soit le niveau le plus bas jamais enregistré. En juillet 2020, 37,96% des nouvelles immatriculations avaient une motorisation diesel. Une part qui s’élevait à 44,64% en juillet 2018.

Avec 1.645 unités sur un total mensuel de 3.984 voitures, le moteur essence reste la motorisation la plus présente dans les nouvelles immatriculations (41,29% de part de marché).

Enfin, l’électrification des voitures se poursuit. 7,71% des nouvelles immatriculations du mois de juillet étaient des véhicules 100% électriques, et 28,87% des voitures hybrides dont 16,01% sont des hybrides non-rechargeables (mild-hybrid, ou l'hybride léger) qui ont un effet plus marginal sur les émissions polluantes que les plug-in hybrides (ou hybrides rechargeables).