POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Digitalisation

215 boutiques en ligne sur Letzshop.lu



244550.jpg

La digitalisation des commerces luxembourgeois est un enjeu pour le gouvernement, puisque seulement 10% des entreprises disposent d’une offre digitale. (Photo: Mike Zenari / Archives Paperjam)

La plate-forme qui a démarré son activité en septembre dernier continue sa progression. 215 commerces y sont présents et 55 ont annoncé vouloir rejoindre le projet, a expliqué Lex Delles lors d’une présentation de la plate-forme aux députés, ce mardi.

L’ engouement  se poursuit pour Letzshop.lu. Il y a, à ce jour, 215 commerces présents sur la plate-forme – dont le but est de promouvoir l’e-commerce au Luxembourg –. Son activité a démarré en septembre dernier. «55 [commerces supplémentaires] ont annoncé vouloir rejoindre le projet», ajoute un communiqué publié sur le site de la Chambre des députés.

«Letzshop.lu est un outil concret pour redynamiser le commerce de détail», a expliqué le ministre des Classes moyennes et du Tourisme,  Lex Delles , lors de la présentation devant les députés de l’évaluation de la boutique en ligne, qui a eu lieu ce mardi.

300.000 produits sur le site

«Cette présentation permet de rappeler que l’objectif de Letzshop.lu n’est pas de faire comme Amazon», a insisté Lex Delles en marge d’une conférence de presse sur le Luxembourg Convention Bureau . «La plate-forme a pour but d’accroître la visibilité des commerces luxembourgeois sur internet et de soutenir la digitalisation du commerce de détail urbain, mais son but premier n’est pas d’encourager les achats en ligne. Les gens recherchent un produit et peuvent voir sur le site quels magasins luxembourgeois le vendent et à quel prix. Mais l’objectif est qu’ils se rendent dans la boutique physique pour réaliser leur achat.»

Letzshop.lu a donc été mise en place «pour mettre en relation le client et le magasin. Nous recensons aujourd’hui 300.000 produits sur le site, et les livres et les boissons sont les produits qui ont été les plus vendus jusqu’à présent», ajoute Lex Delles. La digitalisation des commerces luxembourgeois est un enjeu pour le gouvernement, puisque seulement 10% des entreprises disposent d’une offre digitale.

Le rôle «essentiel» des communes

Selon les derniers chiffres disponibles, une soixantaine de commerces, répartis dans 16 communes, figurent également sur la liste d’attente. Suite à cette présentation à la Chambre, les députés ont «suggéré au ministre de promouvoir encore davantage la plate-forme», précise le communiqué de la Chambre des députés. Lex Delles a alors expliqué «vouloir attendre que le site soit plus développé et que les commerces proposent plus de produits avant de promouvoir le site à nouveau.»

À moyen terme, Letzshop.lu envisage de proposer des produits «made in Luxembourg», des produits biologiques ainsi que la vente de chèques cadeaux, a également annoncé le ministre aux députés, insistant sur le «rôle essentiel» que jouent les communes pour «promouvoir cette plate-forme en ligne chez les commerçants locaux».