POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Une troisième édition en 2022

20.000 cyclistes lors du Vëlosummer 2021



La dernière édition du Vëlosummer a vu pédaler environ 20.000 cyclistes sur les 12  circuits cyclotouristiques  dans 65 communes du pays.  (Photo: Mike Zenari/Maison Moderne)

La dernière édition du Vëlosummer a vu pédaler environ 20.000 cyclistes sur les 12  circuits cyclotouristiques dans 65 communes du pays.  (Photo: Mike Zenari/Maison Moderne)

Les ministres François Bausch et Lex Delles veulent continuer à soutenir le boom du vélo au Luxembourg. Ce qui passera notamment par la mise en place des maillons manquants dans le réseau cyclable.

Selon les derniers chiffres en possession du ministre de la Mobilité et des Travaux publics, François Bausch (déi Gréng), la dernière édition du Vëlosummer a vu pédaler environ 20.000 cyclistes sur les 12 circuits cyclotouristiques dans 65 communes du pays. 

Si c’est bien moins que les 40.000 cyclistes ayant pris part à la première édition du Vëlosummer en 2020 , la participation reste tout de même très satisfaisante au regard de la météo estivale, mais également de l’ouverture des frontières de plusieurs pays touristiques l’été dernier. De plus, pour des raisons de sécurité, un circuit de l’édition 2020 a été supprimé, entre Beggen et Dommeldange (plus de 13.000 cyclistes en 2020), en plus d’une limitation sur le circuit de la vallée de la Mamer à un week-end, sur demande explicite des communes concernées (avec plus de 11.000 cyclistes en 2020).

La tendance est toutefois toujours globalement aussi bonne et le gouvernement compte continuer à investir dans les pistes et les circuits dédiés aux vélos. «Nous vivons, depuis 2020, une véritable renaissance de la pratique du vélo au Luxembourg. Nous devons soutenir ce boom par la mise en place des maillons manquants dans notre réseau cyclable national. Je pense par exemple à la Vennbahn, l’un des tronçons les plus attrayants de notre pays. De cette façon, une piste séparée permettra de traverser tout le pays, du Nord au Sud», a indiqué François Bausch. 

Une visibilité accrue

Lex Delles  (DP), ministre du Tourisme, a également profité de la présentation des chiffres de cette deuxième édition du Vëlosummer pour analyser la promotion touristique autour de cet événement estival. Au niveau des chiffres, on voit clairement que la stratégie de promotion a réussi à surpasser les résultats de l’édition de 2020. 

Dans le détail, le nombre de cartes distribuées illustrant les itinéraires du Vëlosummer et mettant en évidence des entreprises horeca ainsi que des points d’intérêt touristiques est passé à 27.500 (+62%). Le site www.velosummer.lu , qui a regroupé toutes les informations utiles, a compté 156.506 cliques, ce qui correspond à une hausse de 64% par rapport à 2020. Il est à noter que 83% de ces cliques provenaient de résidents. À cela s’ajoute une présence accrue sur les réseaux sociaux. Les publications du ministère de la Mobilité et des Travaux publics, du ministre du Tourisme et de l’agence de promotion nationale Luxembourg for Tourism ont atteint 175.400 personnes (+162%).

Les deux ministres ont finalement annoncé qu’une édition 2022 du Vëlosummer aura lieu du samedi 30 juillet au dimanche 28 août. Afin de permettre une planification détaillée et rigoureuse, un appel à projets a été lancé. Des groupements de communes voisines ou autres acteurs régionaux peuvent proposer, jusqu’au 15 décembre 2021, des itinéraires cyclables attractifs mettant en valeur les atouts touristiques du Luxembourg.