ENTREPRISES & STRATÉGIES — Industrie

Automobile

Les voitures d’occasion se vendent vite et bien



Le prix moyen d’une voiture d’occasion était de 22.586 euros en 2020 et de 24.557 euros sur les 10 premiers mois de 2021.  (Photo: Olivier Minaire)

Le prix moyen d’une voiture d’occasion était de 22.586 euros en 2020 et de 24.557 euros sur les 10 premiers mois de 2021.  (Photo: Olivier Minaire)

Alors que le marché de la voiture neuve est en difficulté au Luxembourg, celui de l’occasion affiche un certain dynamisme avec des prix à la hausse.

Contrarié par une pénurie de puces électroniques, le marché automobile est à la peine. Au Luxembourg, les nouvelles immatriculations affichaient un recul de 25,8% sur un an le mois dernier. Le secteur automobile luxembourgeois va sûrement clôturer une année 2021 encore plus mauvaise que l’exercice 2020, pourtant fortement marqué par la crise sanitaire.

Les raisons sont connues. Les constructeurs éprouvent des difficultés à se procurer des puces électroniques , ce qui se répercute sur la durée de livraison des voitures, pouvant très largement dépasser les six mois, voire un an. À cela s’ajoutent les incertitudes et les craintes des automobilistes face à la transition électrique.

Dès lors, la clientèle qui désire changer de voiture se retrouve avec trois solutions: reporter son achat, patienter ou bien trouver une alternative sur le marché de l’occasion.

Disposant du parc automobile le plus jeune d’Europe, même si la crise sanitaire a fait passer l’âge moyen d’un véhicule au Luxembourg de six à sept ans , le marché de l’occasion a plutôt bonne réputation dans le pays. Mais à écouter les professionnels du secteur, les voitures d’occasion sont de plus en plus rares et de plus en plus chères.

Au regard des données de la Société nationale de circulation automobile (SNCA) et du Statec, avec 38.521 voitures d’occasion vendues sur les 10 premiers mois de l’année, le marché affiche effectivement une progression de 6,9% par rapport à la même période en 2020. Une croissance à nuancer, puisque marquée par la crise sanitaire, le marché de l’occasion ayant connu un coup d’arrêt l’année dernière avec un recul de 6,9% des ventes. Par rapport à 2019, toujours sur les 10 premiers mois, le marché de l’occasion reste actuellement à des niveaux inférieurs et affiche même un léger recul de 0,56%. Par rapport à 2018, le marché affiche un recul encore plus marqué de -2,9%.

Des prix affichés à la hausse

Il semble donc difficile, sur base des chiffres disponibles, d’affirmer que la pénurie de puces électroniques qui touche les ventes de voitures neuves a eu pour effet de pousser le consommateur vers le marché de l’occasion.

Toutefois, le prix des voitures d’occasion semble avoir bel et bien augmenté. Si la SNCA et le Statec ne disposent pas de données sur les prix des voitures d’occasion, le site Luxauto.lu a accepté de partager les données provenant de ses annonces en ligne. Pour rappel, Luxauto.lu appartient au groupe atHome, spécialiste de l’annonce immobilière en ligne.

Luxauto.lu différencie les annonces publiées par les particuliers de celles des professionnels. Sur l’ensemble des annonces publiées par des particuliers, le prix moyen d’une voiture d’occasion était de 17.137 euros en 2020, contre 17.886 euros cette année. Soit une augmentation de 749 euros, ou de 4,3%. Du côté des annonces publiées par les professionnels, le prix moyen était de 28.034 euros l’année dernière, contre 31.228 euros cette année. Soit une augmentation de 3.194 euros ou de 11,4%. À noter que les voitures vendues par les professionnels ont souvent moins de kilomètres au compteur, ce qui explique, en partie, la différence de prix avec les particuliers.

Toutes annonces confondues, le prix moyen d’une voiture d’occasion était de 22.586 euros en 2020 et de 24.557 euros sur les 10 premiers mois de 2021. 

61 jours pour vendre une voiture

Autre donnée intéressante: la durée de vie d’une annonce. En 2020, en moyenne, une annonce pour la vente d’une voiture restait publiée 99 jours. Il fallait donc compter moins de 100 jours pour vendre une voiture sur le marché de l’occasion. Cette année, la moyenne est descendue à 61 jours. En juin dernier, ce chiffre est passé à 50 jours, puis à 42 jours en juillet.

On peut donc comprendre que le volume de vente des voitures d’occasion n’a pas spécialement augmenté, mais elles se vendent plus rapidement et plus cher que l’année dernière.

Pour terminer, il est tout de même important de prendre en compte l’impact des dernières inondations des 14 et 15 juillet derniers. L’épisode météorologique exceptionnel a, selon l’ACA, abimé 1.300 voitures, dont la très grande majorité s’est trouvée définitivement hors d’usage .