POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Tournée d’évaluation des PRR

Une visite tout amicale d’Ursula von der Leyen



La visite de travail de la présidente de la Commission s’est déroulée dans une évidente bonne humeur. (Photo: SIP/Luc Deflorenne)

La visite de travail de la présidente de la Commission s’est déroulée dans une évidente bonne humeur. (Photo: SIP/Luc Deflorenne)

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, était en visite de travail au Luxembourg, ce vendredi matin. L’occasion de transmettre officiellement l’avis favorable de la Commission européenne au Plan pour la reprise et la résilience du Luxembourg.

Le Portugal et l’Espagne mercredi, le Danemark et la Grèce jeudi, puis le Luxembourg vendredi … La fin de semaine de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a été placée sous le signe des voyages et des visites de travail.

Elle a, dans un premier temps, été reçue en audience par le Grand-Duc Henri au palais grand-ducal.

La présidente de la Commission a été reçue tout d’abord en audience au palais grand-ducal. (Photo: Maison du Grand-Duc/Sophie Margue)

La présidente de la Commission a été reçue tout d’abord en audience au palais grand-ducal. (Photo: Maison du Grand-Duc/Sophie Margue)

Place ensuite à la visite de travail en elle-même, qui a eu lieu au sein de SES. Un choix qui s’imposait, puisque 10 des 93 millions d’euros que le Luxembourg va recevoir dans le cadre de son Plan pour la reprise et la résilience (PRR) seront consacrés au projet LuxQCI («Luxembourg Quantum Communication Infrastructure»). Une infrastructure de communication destinée, a indiqué le Premier ministre Xavier Bettel (DP), à «une des principales priorités numériques du gouvernement luxembourgeois». 

Ursula von der Leyen a aussi profité de son passage au Luxembourg pour transmettre officiellement l’avis favorable de la Commission européenne au PRR du Grand-Duché.  Bruxelles a en effet validé,  cette semaine, les premiers plans qui seront financés à travers l’instrument de relance Next Generation EU, doté de 750 milliards d’euros. De quoi aider les pays européens à réussir la transition vers une économie post-Covid plus verte, plus numérique, plus résiliente et mieux adaptée aux défis actuels et à venir. 

Le Luxembourg a transmis l e sien à la Commission européenne le 30 avril dernier. Le PRR luxembourgeois, qui s’élève à 93 millions, s’articule autour de trois piliers: «Cohésion et résilience sociale», «Transition verte» et «Digitalisation, innovation et gouvernance». Chaque pilier est à son tour subdivisé en plusieurs composantes au titre desquelles 20 projets de réforme ou d’investissement sont proposés. Parmi les composantes se trouvent notamment les initiatives «FutureSkills» et «Digital Skills» visant à renforcer et diversifier les compétences professionnelles des demandeurs d’emploi et des salariés en chômage partiel, mais aussi l’accroissement de l’offre de logements publics abordables et durables par l’assainissement et la revalorisation des anciennes friches industrielles Neischmelz, à Dudelange, ou encore la mise en place d’une infrastructure de communication ultra-sécurisée basée sur la technologie quantique.

Les félicitations de la présidente ont enchanté le ministre des Finances et le Premier ministre. (SIP/Luc Deflorenne)

1 / 5

Ursula von der Leyen a officiellement transmis au Luxembourg l’accord européen pour son PRR. (Photo: SIP/Luc Deflorenne)

2 / 5

Ursula von der Leyen a félicité le Luxembourg pour son PRR. (Photo: SIP/Luc Deflorenne)

3 / 5

Sandeep Jalan, chief financial officer, SES; Pierre Gramegna, ministre des Finances; Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne; Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d’État; Ferdinand Kayser, conseiller, SES; Philippe Glaesener, senior vice president, Global Government, SES. (Photo: SIP/Luc Deflorenne)

4 / 5

En visite de travail dans les locaux de SES. (SIP/Luc Deflorenne)

5 / 5

Un dossier qui a suscité des félicitations de la part de la présidente. À la grande joie de Pierre Gramegna (DP), ministre des Finances: «Aujourd’hui, à travers l’adoption des plans nationaux de relance, nous franchissons une étape majeure vers plus de solidarité européenne, et ce quelques jours seulement après le lancement par la Commission de la première émission obligataire dans le cadre de Next Génération EU à la Bourse du Luxembourg. Je me félicite de voir que le Luxembourg joue, à travers son écosystème financier, un rôle important dans la réalisation de ce moment ‘hamiltionien’ de l’Union européenne.»