POLITIQUE & INSTITUTIONS — Institutions

G7 Metz

«La transition écologique est un outil de compétitivité»



236858.jpg

L’idée est de faire émerger les initiatives autour de la transition écologique, entre les institutionnels, comme les organes de la région Grand Est par exemple, les universitaires et écoles, et les réseaux d’entreprises afin de se servir des expériences des uns et des autres. (Photo: Shutterstock)

À quelques jours du G7 Environnement qui se tient à Metz les 5 et 6 mai prochains, un pré-G7 Entreprises a été organisé ce jeudi au campus Supélec au Technopôle de la capitale mosellane, autour de plusieurs réseaux d’entreprises et d’institutionnels.

Alors que le G7 Environnement va prendre place à partir de ce dimanche 5 mai à Metz pour deux jours , autour des sept plus grandes puissances économiques du monde, et sans présence luxembourgeoise , un pré-G7 Entreprises a eu lieu jeudi matin au sein du campus Supélec au Technopôle de Metz.

«L’idée est de faire émerger les initiatives autour de la transition écologique, entre les institutionnels, comme les organes de la région Grand Est par exemple, les universitaires et écoles, et les réseaux d’entreprises afin que nous avancions tous dans la même direction et que l’on puisse se servir des expériences des uns et des autres», explique Marie-Anne Isler-Béguin, présidente de l’Institut européen de l’écologie – fondé par Jean-Marie Pelt en 1971 –, coorganisateur du séminaire avec Coopallia, coopérative de formateurs et de consultants dans le Grand Est.

Un manifeste pour accompagner les entreprises

Des master class et des conférences se sont succédé durant la matinée autour de plusieurs réseaux d’entreprises comme le Club Metz Technopôle, Rives de Moselle, ou l’Union des entreprises 57. Christian Brodhag, professeur émérite de l’École des mines de Saint-Étienne, président de Constuction21 et président du Pôle national Éco-conception, faisait notamment partie des intervenants. Corinne Lepage, ex-ministre française de l’Environnement, qui devait animer l’évènement, n’a finalement pas pu se rendre à Metz.

«Nous avons saisi l’opportunité du G7 pour rédiger un manifeste que nous avons remis au ministre français de l’Écologie François de Rugy, sur la façon dont on peut accompagner les entreprises dans cette transition écologique», explique Christian Brodhag, à l’initiative du manifeste avec Corinne Lepage. «Parce que la transition écologique est un outil de compétitivité».

Un lieu «où les initiatives se coordonnent»

«Il devrait y avoir notamment une taxe aux frontières pour les produits qui viennent de l’étranger, parce qu’il faut savoir, par exemple, que la France a baissé son émission de gaz à effet de serre de 7% depuis 1990, mais elle a augmenté de 17% si on prend en compte tout ce qu’elle importe. Les propositions du manifeste ont été signées par la plupart des associations nationales, et les questions que nous posons seront certainement discutées au G7 à Metz, puis au G7 des chefs d’État qui aura lieu à Biarritz en août prochain.»

Globalement, l’idée du séminaire est de mutualiser les initiatives et les politiques qui sont menées sur les territoires. «L’objectif est de mettre en réseau tous les clubs et tous les acteurs qui sont en relation directe avec les PME, TPE, parce qu’ils sont des relais, et d’en faire un lieu où les initiatives des uns et des autres se coordonnent.»

Tous les acteurs présents ce jeudi ont affirmé qu’il ne s’agissait pas «d’une strate de plus. Nous n’allons pas nous structurer juridiquement, mais nous allons nous réunir avant le début des vacances d’été afin de poser les jalons sur ce que nous souhaitons faire, et organiser ce type d’événements régulièrement», a ajouté Marie-Anne Isler-Béguin.