POLITIQUE & INSTITUTIONS — Politique

Covid-19

«Tout sera prêt pour commencer à vacciner à la mi-décembre»



Paulette Lenert et Xavier Bettel ont détaillé la stratégie de vaccination du Luxembourg. (Photo: SIP / Jean-Christophe Verhaegen)

Paulette Lenert et Xavier Bettel ont détaillé la stratégie de vaccination du Luxembourg. (Photo: SIP / Jean-Christophe Verhaegen)

Le gouvernement a approuvé l’avis de la Commission nationale d’éthique au sujet de la vaccination: le personnel soignant sera prioritaire, a fait savoir, vendredi, Xavier Bettel.

La vaccination contre le Covid-19 ne sera pas obligatoire au Luxembourg, mais elle sera gratuite, a annoncé, vendredi après-midi, le Premier ministre Xavier Bettel (DP).

L’exécutif a approuvé l’avis de la Commission nationale d’éthique, qui a conclu à une priorité du vaccin pour le personnel soignant. «Il est important de commencer avec eux, parce que ce sont eux qui sont le plus en contact avec les personnes malades», a insisté le libéral lors d’un point presse. Précision importante: «Nous ne faisons pas de différence entre résidents et non-résidents» pour le vaccin.

5 sites pour la vaccination

En pratique, les personnes prioritaires recevront une invitation à se faire vacciner par courrier postal, comme dans le cadre du large scale testing. Grâce à un code personnalisé, elles pourront prendre rendez-vous pour se faire vacciner dans l’un des cinq centres du pays.

Le premier sera situé à la Halle Victor Hugo, au Limpertsberg. «Matériellement, tout sera prêt pour commencer à vacciner à la mi-décembre», a assuré Xavier Bettel. Le deuxième centre ouvrira à Esch-Belval, au sein de la Maison des matériaux. Son ouverture se profile également pour la mi-décembre. Un petit peu plus tard devraient ouvrir un centre de vaccination dans le hangar de la Luxembourg Air Rescue, à l’aéroport de Luxembourg, puis au Centre hospitalier neuro-psychiatrique d’Ettelbruck, et enfin, «l’équipe est à la recherche d’un site dans l’est du pays», a glissé le Premier ministre.

Le gouvernement compte déployer des équipes mobiles pour intervenir dans des maisons de vieillesse et de soins.

Dans l’attente du feu vert européen

La ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) a insisté sur la priorité donnée à l’ensemble des professionnels de la santé, à savoir les médecins, infirmiers, mais aussi les aides-soignants et les pharmaciens. Viendront ensuite les personnes âgées, en particulier celles qui vivent dans des maisons de retraite.

L’heure est maintenant à attendre le feu vert de l’Agence européenne des médicaments. En théorie, le Luxembourg disposerait de commandes pour assurer la vaccination de plus de 824.000 personnes, a assuré la ministre de la Santé.

Le personnel de santé sera prioritaire dans la stratégie de vaccination du Luxembourg. (Photo: SIP / Jean-Christophe Verhaegen)

Le personnel de santé sera prioritaire dans la stratégie de vaccination du Luxembourg. (Photo: SIP / Jean-Christophe Verhaegen)

Si la mi-décembre est l’horizon fixé pour la vaccination, c’est aussi la fin supposée de la fermeture des bars, restaurants et salles de sport au Luxembourg . Les deux responsables politiques se sont réservé de tout pronostic et ont précisé qu’un point serait fait dans une semaine sur ce dossier, de même que sur le nombre de convives autorisés pour célébrer les fêtes de fin d’année.

Si les deux responsables ont reconnu l’impatience qui existe autour de l’arrivée du vaccin, tous deux partagent une lecture prudente du processus. Et à Xavier Bettel de conclure: «Je préfère que cela prenne deux semaines de plus si nous avons un vaccin qui est plus sûr, que de nous exposer à des risques.»